Cet article date de plus d'un an.

Bruno Retailleau candidat à la présidence des Républicains : "C'est une tâche à temps plein", réagit Aurélien Pradié potentiel candidat lui aussi

Publié
Article rédigé par franceinfo
Radio France

Sur sa propre candidature, Aurélien Pradié déclare avoir voulu prendre l'été pour "mûrir sa réflexion". Il devrait l'annoncer dans les prochains jours.

La présidence du parti "est une tâche à temps plein", a réagi samedi 3 septembre sur franceinfo le secrétaire général des Républicains, Aurélien Pradié, à l'annonce de la candidature officielle de Bruno Retailleau pour prendre la tête du parti de droite. Le patron des sénateurs LR a officialisé vendredi dans un entretien au Figaro sa candidature mais ne compte pas lâcher pour autant le groupe Républicains au Sénat. Il affrontera Eric Ciotti, seul candidat déclaré pour l'instant. "Bruno Retailleau est un excellent président du groupe sénatorial et il faut qu'il le reste", a affirmé Aurélien Pradié.

Même message lancé à l'adresse du député des Alpes-Maritimes : "Eric Ciotti est un excellent questeur à l'Assemblée nationale. C'est un excellent président de la commission nationale d'investiture. Il faut qu'il y consacre beaucoup de temps. La reconstruction des Républicains pour le prochain président, c'est une tâche à temps plein", a affirmé le secrétaire général des Républicains.

Aurélien Pradié ne souhaite pas réinstaller "la guerre des chefs" au sein de sa famille politique : "Nous avons évidemment l'ensemble des candidats des points communs sur les questions régaliennes, sur les questions d'autorité. Nous appartenons à la même famille politique et donc n'allez pas chercher des différences qui n'existent pas", dit-il. "En revanche, nous avons des incarnations différentes", a-t-il nuancé.

Une volonté de "tout changer"

Aurélien Pradié a voulu prendre l'été pour "mûrir sa réflexion". Il devrait annoncer sa candidature dans les prochains jours : "L'idée n'est pas d'aller occuper un poste pour le plaisir d'occuper un poste. Ce n'est pas une guerre des chefs qui doit s'installer. Cela doit être un moment de refondation totale et j'ai sûrement une responsabilité à prendre. Je vous l'annoncerai dans quelques jours", a-t-il affirmé. Il dit "ne pas avoir de doute" sur sa décision.

Pas encore candidat officiellement, mais Aurélien Pradié a déjà un programme bien établi : "Il faut absolument tout changer : le nom, le lieu où nous sommes [le siège du parti], le message politique que nous adressons aux Français", a-t-il listé. Un programme qui fait écho à celui de Bruno Retailleau qui veut tout revoir "du sol au plafond".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.