"Cabinet noir à l'Elysée" : des personnalités des Républicains réclament l'ouverture d'une enquête

Selon "Le Figaro", des ténors de la droite vont adresser une lettre au procureur de Paris et au parquet national financier pour leur demander d'éclaircir les informations contenues dans le livre "Bienvenue place Beauvau".

Le siège du parti Les Républicains, à Paris, le 29 novembre 2016.
Le siège du parti Les Républicains, à Paris, le 29 novembre 2016. (BERTRAND GUAY / AFP)

 "Une version électronique de ce livre nous a été communiquée et sa lecture révèle la commission d'un certain nombre de faits d'une particulière gravité." Plusieurs ténors de la droite vont adresser, lundi 27 mars, une lettre à Eliane Houlette, patronne du parquet national financier et à François Molins, procureur de Paris, à propos du livre Bienvenue place Beauvau, révèle Le Figaro, dimanche.

Dans cette lettre, Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat, Christian Jacob, président LR à l'Assemblée nationale, Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France, ou encore Luc Chatel, porte-parole de François Fillon, demandent aux autorités de faire la lumière sur les informations du livre des journalistes Didier Hassoux, Christophe Labbé et Olivia Recasens. Ils invoquent l'article 40 du Code pénal, qui oblige toute autorité constituée à donner avis sur une infraction connue.

Atteinte à la vie privée et complicité de fraude fiscale

Les signataires du courrier ont joint à cette lettre un tableau répertoriant les différentes infractions qui pourraient être relevées à la lecture de l'ouvrage. Mais "seules celles constituées ont été retenues", précise l'entourage des signataires au quotidien.

Les signataires affirment que le chef de l'Etat serait notamment coupable d'"atteinte à la vie privée", lorsqu'il a affirmé devant des députés socialistes, le 17 février : "Sarkozy, je le surveille". Ils assurent trouver aussi une "complicité de fraude fiscale", dans le cadre de l'affaire Cahuzac.

Le tableau des Républicains mettant en regard les extraits du livre Bienvenue place Beauvau avec les infractions jugées constituées publié par Le Figaro.

L'Elysée dément les accusations

L'ouvrage Bienvenue place Beauvau a fait irruption dans la campagne, lorsque François Fillon a accusé le président de la République d'être à la tête d'"un cabinet noir" qui orchestrerait des fuites contre lui. "C'est un livre qui (...) explique que François Hollande fait remonter toutes les écoutes judiciaires qui l'intéressent à son bureau, ce qui est d'une illégalité totale", avait affirmé François Fillon, lors de "L'Emission politique", jeudi 23 mars sur France 2.

"L'exécutif n'est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire", a immédiatement démenti l'Elysée, assurant que "sur les affaires particulièrement graves concernant M. Fillon, (...) le président de la République n'en a été informé que par la presse".