Cet article date de plus de six ans.

Les Républicains se réunissent sur l'islam : le gouvernement inquiet

Les Républicains doivent se réunir jeudi à huis clos pour signer une convention sur l'islam. Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll se dit "extrêmement inquiet". Le Conseil français du culte musulman annonce ce mercredi qu'il ne sera pas représenté à cette réunion.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 ("Je voudrais savoir où ce parti qui se prétend républicain veut aller" a déclaré Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement © MaxPPP)

Le parti Les Républicains se réunit jeudi avec plusieurs représentants du culte musulman pour une journée de travail, avec l'objectif de signer une convention sur la République et l'islam de France. Cette réunion doit se tenir à huis clos. Plusieurs élus seront présents.

Le gouvernement "extrêmement inquiet"

Par la voix de son porte-parole, Stéphane Le Foll, le gouvernement s'est dit "extrêmement inquiet " de la tenue de cette réunion. "Je voudrais savoir où ce parti qui se prétend républicain veut aller" , a déclaré Stéphane Le Foll ce mercredi à la sortie du Conseil des ministres.

"On n'a pas à discuter d'une religion plus que d'une autre" Stpéhane Le Foll
écouter

Le CFCM ne sera pas représenté

Le Conseil français du culte musulman a annoncé ce mercredi qu'aucun membre ne serait présent à la réunion de jeudi avec le nouveau parti de Nicolas Sarkozy. "On ne peut pas participer à une telle initiative, qui stigmatise les musulmans," a expliqué mercredi Abdallah Zekri, futur secrétaire général du CFCM, qui avait appelé au boycott de cette convention il y a dix jours.

"Nous refusons d'être manipulés"

Le recteur de la grande mosquée et président du CFCM Dalil Boubakeur ne sera donc pas présent demain jeudi à cette réunion. "Depuis hier, Dalil Boubakeur subit des pressions pour se rendre à cette réunion, mais il n'ira pas ", a assuré Abdallah Zekri, qui explique cette position : "Nous sommes prêts à une rencontre avec tous les partis mais pas avec un seul d'entre eux. Nous refusons d'être manipulés ".

Le nouveau parti de Nicolas Sarkozy se penchera jeudi sur l'islam. Les députés Henri Guaino et Gérald Darmanin feront notamment des propositions qui seront débattues à huis clos.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.