Cet article date de plus de dix ans.

Les candidats à la primaire dénoncent l'insuffisance du plan anti-déficit

La lutte contre les déficits ne fait pas partie des thèmes habituels de campagnes pour les socialistes. Mais face au plan de rigueur annoncé par François Fillon, les candidats à la primaire sont obligés de réagir:
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Pour les candidats socialistes à la primaire, le plan de rigueur présenté par François Fillon est insuffisant. (f2)

La lutte contre les déficits ne fait pas partie des thèmes habituels de campagnes pour les socialistes. Mais face au plan de rigueur annoncé par François Fillon, les candidats à la primaire sont obligés de réagir:

Pour Martine Aubry, il faut faire des économies, mais autrement. Pour la maire de Lille, il faut cibler les mesures et favoriser la relance de la croissance par l'investissement et par l'emploi:

Voir la video

Sur RTL, la candidate Martine aubry a également estimée, qu'en réduisant les déficits, "on accroît les risques d'une récession. On peut faire de la relance à condition de la financer", a-t-elle ajouté,
rappelant un point du programme PS (modulation de l'impôt sur les sociétés de 20 à 40% en fonction des bénéfices réinvestis).
Concernant la contribution exceptionnelle sur les ménages disposant de revenus supérieurs à 500.000 euros par an: "C'est l'arbre qui cache la forêt, l'impôt de solidarité sur la fortune n'est pas touché.
On vient de leur donner 1,8 milliard, on leur demande 200 millions d'euros
".

Pour Ségolène Royal, la taxation des hauts revenus est une bonne idée, c'est d'alleurs une idée souvent défendue par les socialistes. Mais le compte n'y est pas pour la présidente de la région Poitou-Charentes:

Voir la video

"Bricolage", s'est insurgé François Hollande après l'annonce de ce plan de rigueur. "Il n'y a pas de cap, pas de stratégie, il y a de l'improvisation parce que les circonstances l'exigent".
François Hollande ne veut pas se contenter de la réduction des déficits. Celui qui est en tête des sondages pour la primaire estime possible d'arriver à l'équilibre des comptes d'ici 5 ans:

Voir la video

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.