Cet article date de plus de neuf ans.

Davantage de femmes et de députés "issus de la diversité" dans l'hémicycle

Quelque 155 femmes et une dizaine de députés "issus de la diversité" : c'est une première dans une Assemblée nationale de plus en plus mixte. Revue des nouveautés.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Seybah Dagoma, 34 ans, a été élue le 17 juin 2012 députée de la 5e circonscription de Paris (3e et 10e arrondissements) avec 70,10% des voix. (FRANÇOIS GUILLOT / AFP)

C'est une première : au moins huit députés "issus de la diversité" - hors représentants des DOM-TOM - font leur entrée à l'Assemblée nationale dimanche 17 juin, contre aucun lors de la précédente législature. Tous de gauche, notamment du fait de l'objectif du PS d'en faire entrer "au moins dix" dans l'hémicycle. Qui sont-ils ?

Razzy Hammadi dans la 7e circonscription de Seine-Saint-Denis a bénéficié du principe de désistement républicain de Jean-Pierre Brard, député sortant et candidat du Front de gauche, arrivé 4 points derrière lui. Malek Boutih, membre du bureau national du PS, obtient, lui, 56,84% des voix dans la 10e circonscription de l'Essonne.  

Seybah Dagoma, adjointe PS de Bertrand Delanoë en charge de l'économie sociale et solidaire, est élue députée de Paris dans la 5e circonscription avec 70,10% des voix. Cette avocate d'affaires d'origine tchadienne, née à Nantes le 9 juin 1978, a fêté ses 34 ans la veille du premier tour des législatives.

La socialiste Kheira Bouziane est élue dans la 3e circonscription de Côte-d'Or avec 53,05% des voix. Dans la 1re circonscription de Meurthe-et-Moselle, Chaynesse Khirouni rassemble 52,23% des suffrages face au candidat du Parti radical valoisien (PRV) Laurent Hénart. Lui aussi candidat face à une candidate du PRV, Kader Arif remporte la 10e circonscription de Haute-Garonne. Ministre délégué aux Anciens combattants, il garde son maroquin, et c'est donc sa suppléante Emilienne Poumirol qui siégera dans l'hémicycle. 

La socialiste Hélène Geoffroy a été élue à 60,07% dans la 7e circonscription du Rhône. Cette Guadeloupéenne succède à Jean-Jack Queyranne à l'âge de 42 ans. Les PS Corinne Narassiguin et Pouria Amirshahi sont respectivement élus dans la 1re et la 9e circonscription des Français de l’étranger. La première a éliminé l'UMP Frédéric Lefebvre, ancien secrétaire d'Etat de Nicolas Sarkozy, parti favori. 

En revanche, dans la 5e circonscription de Seine-Saint-Denis, Milouda Latrèche est battue par le Nouveau Centre sortant Jean-Christophe Lagarde. Sabrina Ghallal est elle aussi défaite par le jeune UMP sortant Arnaud Robinet dans la 1re circonscription de la Marne. Tout comme Zina Dahmani, battue dans la 10e circonscription du Nord, et l'écologiste Léla Bencharif, défaite à 39,68% des voix, deux points derrière l'UMP, lors d'une triangulaire avec le FN dans la 4e circonscription de la Loire. Ou encore Caroline Adomo, battue dans la 5e circonscription du Val-de-Marne.

Dans la 4e circonscription de Seine-Saint-Denis, la socialiste Najia Amzal a dû se désister en faveur de Marie-George Buffet, désistement républicain oblige, pour seulement 800 voix manquantes.

• La parité loin du compte

A chaque nouvelle législature, la proportion de femmes augmente. En 2012, elles seront 155 à siéger dans l'hémicycle, soit 57 de plus qu'au cours de la précédente législature. En 2007, les 18,5% de femmes à l'Assemblée reléguaient la France à la 19e place sur 27 en Europe en matière de parité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.