Cet article date de plus d'onze ans.

Le syndicat a dénoncé jeudi les effets de la politique gouvernementale dans les régions sans donner de consigne de vote

La confédération critique notamment la suppression de la taxe professionnelle et la Révision générale des politiques publiques (RGPP).La CGT s'insurge également contre la réforme des collectivités territoriales, synonyme de réduction de démocratie.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La CGT appelle les salariés à participer massivement à l'élection régionale des 14 et 21 mars.

La confédération critique notamment la suppression de la taxe professionnelle et la Révision générale des politiques publiques (RGPP).

La CGT s'insurge également contre la réforme des collectivités territoriales, synonyme de réduction de démocratie.

"Sous couvert de simplification des structures territoriales", le gouvernement "procède à une restriction majeure des lieux de démocratie que représentent les communes, départements et régions en voulant les fusionner" dénonce-t-elle.

La CGT prévoit par ailleurs "un bras-de-fer" face à la perspective d'"une politique de rigueur visant, sous couvert de réduire les déficits publics, à affaiblir l'engagement et l'investissement publics indispensables à la satisfaction des besoins économiques et sociaux".

Pour étayer ses propos, le syndicat rappelle le rôle clé des conseils régionaux qui interviennent dans les secteurs de la formation professionnelle, l'apprentissage, la gestion des lycées, les transports régionaux sans oublier leur intervention dans les schémas régionaux de développement économique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.