Le Parti socialiste lance une cellule anti-FN

De jeunes responsables socialistes la réclamaient depuis des mois, selon le quotidien "Libération", vendredi 10 octobre. Elle doit conseiller les militants face à la progression du Front national sur le terrain.

Le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis, le 24 avril 2014, au siège du PS à Paris.
Le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis, le 24 avril 2014, au siège du PS à Paris. ( MAXPPP)

Le PS va se doter d'une cellule spécialisée sur le FN, selon le quotidien Libération, vendredi 10 octobre. La direction accède ainsi à une demande formulée par certains responsables il y a plusieurs mois, explique le quotidien. Un "pôle ressource juridique" est notamment prévu afin d'éplucher le travail des maires FN. Des universitaires et frd spécialistes de l'opinion seront également réunis au sein d'un "comité d'experts".

Une cellule anti-FN avait déjà été mise en place en 2012

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a confié la tâche à "Sarah Proust (...) auteure de l'ouvrage Front national : le hussard brun contre la République (éd. Le Bord de l'eau), Elsa di Méo, opposante locale au sénateur-maire de Fréjus ; et le député du Cher Yann Galut, lui aussi auteur d'un Guide anti-FN (éd. Librio)", détaille encore Libération.

Une cellule "de réflexion et de riposte" avait déjà été mise en place durant la campagne présidentielle de 2012, révélait alors Le Parisien, alors que le candidat François Hollande désignait le FN comme "ennemi de la République".