Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, estime que François Hollande est "dans la démagogie"

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a attaqué François Hollande mardi sur France 2 en affirmant que "la critique permanente ne fait pas un projet". Il a ajouté que le candidat socialiste "ment" et qu'il est "dans la démagogie.

Xavier Bertrand, ministre du Travail (UMP)
Xavier Bertrand, ministre du Travail (UMP) (citizenside.com)

Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a attaqué François Hollande mardi sur France 2 en affirmant que "la critique permanente ne fait pas un projet". Il a ajouté que le candidat socialiste "ment" et qu'il est "dans la démagogie.

Xavier Bertrand était l'invité, mardi matin, des "4V" sur France 2. Il répondait à distance à la réaction de François Hollande, sur le plateau du 20h de France 2 la veille, au plan Fillon. Le ministre du Travail a accusé le candidat socialiste de critiquer tout le monde, y compris Angela Merkel et Barack Obama.

Il a estimé que "la critique permanente ne fait pas un projet", avant d'ajouter que le candidat socialiste à la présidentielle "ment" et qu'il est "dans la démagogie".

Concernant la proposition de M. Hollande de baisser le salaire du président de la République et des ministres de 30%, Xavier Bertrand s'est démandé pourquoi le candidat socialiste ne l'avait pas fait en Corrèze, dont il est président du conseil général.

Xavier Bertrand propose un gel général des salaires des élus

Xavier Bertrand a demandé lundi à l'ensemble de la classe politique de geler les salaires de ses membres, parlementaires et élus locaux, à l'instar du gel décidé pour le chef de l'Etat et les ministres. Le ministre du Travail et de la Santé s'exprimait sur Europe 1.

Bien que "symbolique", le gel des rémunérations du président de la République et des membres du gouvernement jusqu'au retour à "l'équilibre strict" des finances publiques "a du sens", a estimé M. Bertrand. cette mesure a été annoncé par François Fillon dans le cadre du plan de rigueur.

Selon le ministre du Travail, ce gel appliqué à l'ensemble de la classe politique montrerait "que chacun est solidaire des choix qui sont faits". "La classe politique l'est mais le montrer c'est mieux", a-t-il ajouté.

Les patrons du CAC 40 encouragés à geler leurs revenus

En réponse à une question, il a indiqué qu'il n'avait pas été envisagé de baisse de salaires du président et des membres du gouvernement parce que cela aurait pu être interprété comme un signe qu'on allait baisser le salaire des fonctionnaires.

"On nous aurait dit : vous baissez les salaires, alors vous allez aussi baisser les salaires des fonctionnaires", a répondu le ministre qui a rappelé aussi que les plafonds de dépenses électorales allaient être descendus et que les dotations aux partis politiques allaient être diminuées.

M. Bertrand a indiqué également qu'il serait demandé aux patrons du CAC 40 de geler leurs revenus. "Un certain nombre de chefs d'entreprise sont conscients qu'il faut qu'ils établissement leurs règles eux-mêmes", a-t-il dit, remarquant que "l'opinion les regarde".

Xavier Bertrand aux 4 V sur France 2 le 8 novembre 2011

Voir la video