Cet article date de plus de dix ans.

Le mari de Chantal Brunel, députée UMP de Seine-et-Marne, a été mis en examen début mai

Il est suspecté de "blanchiment, abus de biens sociaux, faux et usage de faux", a écrit mercredi leparisien.fr qui évoque des "sources concordantes".A la fin des années 90, Denys Brunel aurait détourné 300.000 francs - soit 45.000 euros - pour financer la campagne électorale de son épouse aux législatives de 2002.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Chantal Brunel, le 6 juin 2010. (AFP PHOTO / BERTRAND LANGLOIS)

Il est suspecté de "blanchiment, abus de biens sociaux, faux et usage de faux", a écrit mercredi leparisien.fr qui évoque des "sources concordantes".

A la fin des années 90, Denys Brunel aurait détourné 300.000 francs - soit 45.000 euros - pour financer la campagne électorale de son épouse aux législatives de 2002.

Chantal Brunel, ancienne porte-parole de l'UMP, a fait parler d'elle il y a quelques mois avec des . "Il faut rassurer les Français sur toutes les migrations de populations qui viendraient de la Méditerranée. Après tout remettons-les dans les bateaux!" avait-elle déclaré au mois de mars.

François Fillon avait alors désapprouvé ces déclarations. De son côté, Chantal Brunel s'était excusée sur la forme, pas sur le fond. "Sur l'immigration, je reconnais ce que j'ai dit mais je regrette qu'on ne puisse plus parler de "bateau" parce que Marine Le Pen l'avait fait - ce que j'ignorais d'ailleurs totalement !", avait-elle déclaré.

Elle avait assuré qu'elle n'était "absolument pas raciste".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.