Cet article date de plus de sept ans.

Le maire de Drancy dans le viseur de la Chambre régionale des comptes

Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI et maire de Drancy en Seine-Saint-Denis, se fait étriller par les juges pour sa gestion de sa commune. Il est notamment accusé d'attribuer trop largement des jours de congés à ses agents.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La chambre régionale des comptes étrille la gestion de Drancy, fief de Jean-Christophe Lagarde (UDI) © Maxppp)

Temps de travail insuffisant, recours massif aux heures supplémentaires, congés accordés illégalement… Les juges de la Chambre régionale des comptes d'Île-de-France estiment que les agents de la commune de Drancy, dont l'UDI Jean-Christophe Lagarde est le maire, coûtent beaucoup trop cher. Des agents qui travaillent en moyenne moins de 33 heures par semaine et malgré cela la commune a un recours important aux heures supplémentaires. Autre dérive, le nombre de jours de vacances. Le maire en accorde six de plus par an et même dix de plus quand un agent reçoit la médaille d’honneur.

 

Des accusations que l'élu centriste, qui a conquis cet ancien bastion communiste en 2001, réfute en bloc. Sur les congés par exemple, il explique que "la ville de Drancy du temps de la municipalité communiste avait accordé les 35 heures en 1982, 15 ans avant la loi française. Et puis ils avaient ajouté à cela un certain nombre de droits acquis pour le personnel sur lequel il est évidemment difficile de revenir ", explique-t-il au micro France Bleu 107.1 de Sylvain Tronchet . "Mais ce n’est pas source d’économie ou de dépense. Un fonctionnaire vous le payez quoi qu’il arrive, qu’il ait un jour de congé supplémentaire ou qu’il ne l’ait pas ", poursuit-il.

 

Un argument contesté par la chambre régionale des comptes qui estiment que  les vacances indues des agents coûtent l’équivalent de 34 postes à la commune qui compte 66.000 habitants. Jean- Christophe Lagadre dénonce une analyse théorique, déconnectée de la réalité mais qui va quand même donner des arguments à ses opposants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.