Le déficit public français ramené à 3 % en 2015 selon le FMI

Contrairement aux inquiétudes du gouvernement, qui tente de convaincre Bruxelles de lui accorder un nouveau délai pour faire passer le déficit public sous les 3 %, le Fonds monétaire international estime que cet objectif sera bien respecté en 2015.

(Maxppp)

Le Fonds monétaire international (FMI) a créé la surprise ce mercredi, en publiant son rapport de surveillance budgétaire mondial. L'institution se montre en effet bien plus optimiste que le gouvernement français sur l'équilibre du déficit public à l'horizon 2015.

En effet, selon le FMI, la France respectera l'objectif de 3 % à cette échéance, alors que le déficit public devrait s'établir à 3,7 % cette année. Depuis plusieurs mois, le gouvernement tente pourtant de convaincre l'Union européenne de lui accorder un nouveau délai pour respecter ce taux imposé, en principe, aux pays membres. Car la Commission européenne, elle, estime que le déficit public de la France en 2015 atteindra 3,9 % de son produit intérieur brut. Une nouvelle venue de Washington qui arrive dans un contexte particulier en France. Manuel Valls a annoncé mardi dans son discours de politique générale l'objectif d'une réduction de 50 milliards d'euros de la dépense publique entre 2015 et 2017.

En revanche, le FMI se montre plus pessimiste concernant la dette publique française : elle devrait continuer à augmenter en passant de 93,9 % en 2013 à 96,1 % en 2015.