Le chômage une nouvelle fois au cœur des vœux présidentiels

Ayez confiance. Ce sera le message, ce mardi  soir du président de la République pour ses traditionnels vœux à la nation. Une allocution à 20 heures qui ne devrait pas se traduire par beaucoup d'annonces ou de surprises...

(Reuters)

"Toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe
du chômage d'ici un an. Nous devrons y parvenir coûte que coûte".
C'était la phrase forte des vœux de François Hollande pour l'année 2013.

A LIRE AUSSI ►►► Vœux présidentiels pour 2013 : "Il y a un cap et je n'en dévierai
pas"

Même si techniquement il faudra attendre fin janvier pour connaître les chiffres de décembre, la hausse de novembre a rendu une réelle inversion de la courbe impossible.

Mais l'idée de
l'entourage de François Hollande, c'est de ne surtout pas changer de message,
de ligne, pour 2014. Comme cette année, la priorité des priorités, vous l'aurez
compris, sera et restera l'emploi. Le combat continue.

François
Hollande a encore besoin de convaincre, de répéter que cela reste sa priorité
absolue. Il appellera donc ce soir les Français à le croire. Il tentera de
montrer qu'il a confiance en l'avenir.

2014, une année charnière?

Le chef de
l'Etat reste convaincu que 2014 sera une année charnière du quinquennat. Celle où
le chômage va vraiment baisser, durablement, où l'on parlera un peu moins de
crise, de redressement, d'efforts et un peu plus de reprise. Il s'agira donc
bien de vœux ce soir, avec tout l'espoir qui va avec. Et les critiques en période électorale.

A LIRE AUSSI ►►► PC - UMP - FN : les vœux de Hollande pour 2014 déjà
moqués

Pour les effets
d'annonces et une vraie tentative pour effacer cette année 2013,  il faudra attendre le 14 janvier, la conférence
de presse du président de la République.