Le bureau politique de l'UMP adoube "Les Républicains"

Le bureau politique de l'UMP s'est prononcé mardi en faveur d'un nouveau nom pour le parti d'opposition, "Les Républicains", que Nicolas Sarkozy soumettra à l'approbation des adhérents fin mai.

(Le nouveau nom doit être soumis au vote des adhérents de l'UMP © Maxppp)

L'UMP deviendra-t-il "Les républicains" ? Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy, confronté aux vives réserves de plusieurs responsables du parti, s'est résolu à mettre aux voix cette mini-révolution sémantique, destinée notamment à éclipser les démêlés judiciaires auxquels le nom de l'UMP, créée en 2002, est associé.

Le bureau politique de l'UMP s'est prononcé mardi en faveur du nouveau nom, il sera soumis à l'approbation des adhérents fin mai.

Un nom "Les Républicains" qui ne fait pourtant pas l'unanimité, Anne-Laure Dagnet
--'--
--'--

Les 210.000 adhérents doivent se prononcer sur Internet

L'ancien Premier ministre Alain Juppé, le plus sérieux rival de Nicolas Sarkozy pour la primaire présidentielle de 2016 à droite, avait plaidé pour un baptême démocratique à la veille du congrès du 30 mai qui doit consacrer les nouveaux statuts du parti, approuvés également mardi par le bureau politique. Le vote du bureau politique est consultatif.

D'ici le congrès, les quelque 210.000 adhérents de l'UMP à jour de cotisation au 31 décembre 2014 auront à se prononcer par

voie électronique sur le changement de nom du parti, les nouveaux statuts et le principe d'une liste unique de candidats pour le bureau politique.