Cet article date de plus de dix ans.

Laurent Fabius a assuré vendredi qu'il n'y aurait pas "de compétition insoluble" entre DSK et Martine Aubry

"Nous avons travaillé ensemble pour remonter le Parti socialiste, nous travaillons ensemble sur le futur programme, je ne prévois pas, quitte à désespérer nos opposants, de compétition insoluble entre les deux", a déclaré l'ancien premier ministre sur France Info.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Laurent Fabius arrive au siège du PS, le 11 janvier 2011. (AFP - Fred Dufour)

"Nous avons travaillé ensemble pour remonter le Parti socialiste, nous travaillons ensemble sur le futur programme, je ne prévois pas, quitte à désespérer nos opposants, de compétition insoluble entre les deux", a déclaré l'ancien premier ministre sur France Info.

"Je crois qu'il faut plutôt jouer la complémentarité et, de ce point de vue-là, on a de la chance au PS d'avoir plusieurs hauts responsables de grand talent", a-t-il ajouté.

Le PS est en tout cas toujours suspendu à la décision de Dominique Strauss-Kahn (DSK).

Tenu au silence de par son poste à la tête du Fonds monétaire international, DSK reste le candidat le plus à même de l'emporter en 2012 en dépit d'une légère baisse enregistrée dans les sondages ces dernières semaines.

Interrogé sur cette érosion, Laurent Fabius a fait remarquer que DSK restait "quand même très largement en tête" malgré des attaques venant "d'une partie de la gauche" et de la droite. Selon lui, les charges virulentes de Jean-Luc Mélenchon s'expliquent par le fait que l'ex-socialiste brigue l'investiture du Front de gauche pour 2012. "Il tape, il tape, il tape, trop durement et d'une façon souvent injuste sur les socialistes et singulièrement Dominique Strauss-Kahn", a-t-il dit.

Mais c'est "une stratégie un peu courte parce qu'au final, "comme tous les gens de gauche", Jean-Luc Mélenchon "devra se poser la question: est-ce que je soutiens la candidature de gauche ou bien est-ce que je soutiens la candidature de Monsieur Sarkozy ? Je ne doute pas du résultat", a lancé M. Fabius.

Le calendrier du PS a longtemps fait débat mais les dates sont maintenant fixées: liste officielle des postulants entre le 28 juin et le 13 juillet, vote des sympathisants de gauche les 9 et 16 octobre, en cas de second tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.