Cet article date de plus de neuf ans.

L’agence de notation des candidats a annoncé avoir placé plusieurs candidats sous surveillance

L’agence de notation des candidats en matière de politique jeunesse Young & Poor, créée par les collectifs Génération précaire et Jeudi Noir, a annoncé mercredi 14 mars avoir placé plusieurs candidats "sous surveillance".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran du site Youngandpoor.org (DR)

L'agence de notation des candidats en matière de politique jeunesse Young & Poor, créée par les collectifs Génération précaire et Jeudi Noir, a annoncé mercredi 14 mars avoir placé plusieurs candidats "sous surveillance".

Après avoir attribué une note aux candidats sur leur programme dédié à la jeunesse lors de son lancement début mars, l'agence de notation Young & Poor qui parodie Standard & Poor's a annoncé mercredi avoir placé plusieurs candidats sous surveillance jeudi dans un communiqué.

Premier à être placé sous surveillance, François Hollande. Le candidat socialiste bénéficie d'une "perspective positive" toutefois, en raison d'un récent entretien avec Alain Vidalies, responsable du pôle Travail / Emploi au sein de l'équipe de campagne PS.

"Nous nous inquiétons cependant des déclarations confuses et maladroites sur les stages et l'apprentissage que le candidat a tenues sur le plateau de l'émission Capital" le 11 mars, précise l'agence, qui a décidé d'attribuer au député de Corrèze un C.

Même note pour Eva Joly, dont "les développements et clarifications" ont poussé l'agence à mettre la candidate "surveillance avec perspective positive".

Young & Poor se montre plus critique envers Marine Le Pen qui est notée par un C "avec une perspective négative". L'agence s'inquiète en effet du "durcissement et [de] la radicalisation des prises de position de la candidate lors de ses dernières déclarations publiques".

François Bayrou a lui aussi été placé sous surveillance "avec perspective stable" car le candidat manque "d'élément nouveau significatif" dans le domaine de la jeunesse. Sa note : D.

Young & Poor souligne que cette surveillance pourra aboutir, au terme d'une période de trois semaines, à une nouvelle évaluation de la note des candidats.

Trois autres notations auront lieu d'ici le 6 mai prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.