La taxe sur les hôtels de luxe à peine née, déjà abandonnée

Cette mesure prévoyait une taxe de 2% sur les chambres à plus de 200 euros. Les patrons du secteur sont parvenus à la faire abandonner, jeudi 10 novembre

L\'entrée de l\'hôtel Ritz, à Paris, le 18 octobre 2011.
L'entrée de l'hôtel Ritz, à Paris, le 18 octobre 2011. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Dix petits jours. C'est le temps qu'a vécu la taxe de 2% sur les chambres d'hôtels à plus de 200 euros la nuit. Annoncée en août lors d'une première salve de mesures de rigueur gouvernementales et mise en place le 1er novembre, elle va être supprimée sous peu. Les organisations patronales du secteur l'ont annoncé jeudi 10 novembre, à l'issue d'une rencontre avec le secrétaire d'Etat au Tourisme Frédéric Lefebvre.

Les patrons avaient demandé à être reçus à la suite du nouveau plan d'austérité annoncé, lundi 7 novembre, qui prévoit notamment de porter le taux réduit de TVA de 5,5 % à 7 % pour leur secteur notamment. Une hausse qui venait s'ajouter à la taxe de 2%.

Ironie de cette dernière annulation, cette taxe avait été mise en place pour compenser la perte de recettes de 90 millions d'euros due à l'abandon du relèvement de la TVA sur les parcs à thème.