La retraite à 60 ans accordée à 28.000 personnes d'ici la fin de l'année

Le "décret Hollande" entre en vigueur ce jeudi. Il permet le départ à la retraite pour ceux qui ont commencé à travailler à 18 ou 19 ans. D'après les calculs du gouvernement, 28.000 personnes vont en bénéficier dès maintenant, entre les mois de novembre et de février.

(Maxppp)

60 ans et pas un jour de plus à son poste de travail. D'ici
la fin de l'année 28.000 personnes vont pouvoir bénéficier du "décret
Hollande
", et 70.000 l'an prochain. Le texte qui entre en vigueur ce jeudi
est destiné aux personnes qui ont entamé leurs carrières à 18 ou 19 ans.

Concrètement,
il faut avoir cotisé 41 ou 41,5 années et travaillé au moins cinq trimestres
avant ses 20 ans pour pouvoir partir à 60 ans, soit deux ans de moins que ce
que prévoit la réforme des retraites de Nicolas Sarkozy. Une mesure qui intéresse beaucoup de monde, la Caisse nationale d'assurance vieillesse a dû faire face à 35% d'appels à en plus ces dernières semaines.

Comment le dispositif est-il financé ?

D'après les calculs du gouvernement, la mesure devrait coûter
1,1 milliard d'euros en 2013 et 3 milliards d'ici 2017. Elle est "entièrement
financée", a assuré la ministre des Affaires sociales. "Nous avons
mis en place un prélèvement supplémentaire de 0,1% pour les salariés et les
entreprises
", précise Marisol Touraine. Un prélèvement qui doit également
entrer en vigueur ce jeudi. D'ici le 1er janvier 2016, les cotisations
patronales et salariales seront augmentées de 2,25 points.

Une nouvelle reforme des retraites en 2013 ?

Oui, d'après Marisol Touraine : "Il s'agira pour
le gouvernement d'apporter des réponses plus globales en matière de retraite.
On voit bien que la réforme de la droite est une réforme qui ne permet pas de
financer nos régimes de retraite sur la durée et qui comporte des éléments d'injustice
".

La ministre promet le début d'une concertation l'année prochaine pour élaborer
un nouveau texte. Il s'agira notamment d'aborder la situation "de celles
et ceux qui ont eu des métiers pénibles
" et de trouver un équilibre "entre
responsabilité financière et justice sociale
".