Vote par anticipation à la présidentielle 2022 : "L’objectif est de faire baisser l’abstention", assure Christophe Castaner (LREM)

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
Vote par anticipation à la présidentielle 2022 : « L’objectif est de faire baisser l’abstention », assure Christophe Castaner (LREM)
France 2
Article rédigé par
J. Wittenberg - France 2
France Télévisions

Christophe Castaner, député et président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 17 février. 

Le gouvernement a déposé un amendement au Sénat pour prévoir le vote par anticipation. Pourquoi ? "L’objectif est de faire baisser l’abstention. Si cela permet de donner la possibilité de voter à des personnes qui ne pourraient pas ou qui n’iraient pas voter, c’est important. Le Portugal vient d’élire son président de la République, 250 000 personnes ont voté ainsi, cela marche, étudions-le", explique Christophe Castaner, député et président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 17 février. 

La droite fustige une "tambouille" politique. "Le gouvernement ouvre le débat et n’imposera rien. C’est le Parlement et le Sénat qui voteront et qui décideront", précise le député. 

"Favorable" à une prolongation du recours à l’IVG 

Faut-il avancer la possibilité de recours à l’IVG pour les femmes qui le souhaitent ? "Le texte a été voté une première fois à l’initiative d’une députée, Albane Gaillot (NI, non-inscrits). Nous l’avions soutenu et je suis favorable à cette prolongation de deux semaines. Le Comité consultatif national d'éthique a confirmé que c’était nécessaire", indique le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale. 

Le projet de loi sur le séparatisme a été adopté hier mardi 16 février par l’Assemblée nationale. Le RN s’est abstenu. "Il ne faut pas chercher à interpréter la non-décision habituelle de Marine Le Pen dans ce vote-là, parce qu’elle préfère le poujadisme de plateau", conclut Christophe Castaner. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.