Municipales : Hidalgo et Dati au coude à coude dans les sondages

Pour la première fois dans la course à la mairie de Paris, la candidate Les Républicains est en tête. Rachida Dati devance Anne Hidalgo, la maire sortante.

Rachida Dati en tête dans les sondages, une première. Quelles leçons en tirer, un mois avant le scrutin ? "Il faut prendre ces sondages avec prudence parce c'est une photographie à un instant précis, et à Paris, les élections se joueront par arrondissement. Mais il est intéressant de décrypter les dynamiques. Rachida Dati conforme sa percée. Elle fait une vraie campagne de terrain : sécurité, propreté et lutte pour les familles. Dans ce sondage, elle fait le plein des électeurs et sympathisants de droite", décrypte Guillaume Daret, journaliste politique à franceinfo, en plateau. Il ajoute : "Anne Hidalgo fait le plein des électeurs de gauche, une partie de ceux qui avaient voté pour Jean-Luc Mélenchon ou Benoît Hamon".

Pas de rapprochement Villani-Buzyn en vue ?

Autre leçon : il n'y a pas vraiment d'effet Buzyn, trois jours après l'annonce de sa candidature. "Mais elle a arrêté la lente érosion qu'avait entamée Benjamin Griveaux. Enfin, il faut noter l'affaiblissement de Cédric Villani, crédité de 7 à 10 % des intentions de vote", note Guillaume Daret. Un rapprochement est-il possible ? "Emmanuel Macron est très intéressé par cette bataille de Paris. Cédric Villani a évoqué un échange cordial. Il a posé ses conditions pour un rapprochement, ce qui n'a pas plu à Agnès Buzyn. Lui rejette la faute sur l'ancienne ministre de la Santé. Elle doit aussi récupérer un projet auquel elle n'a pas contribué", rappelle le journaliste. Dans les sondages, Rachida Dati est créditée de 25% des intentions de vote, devant Anne Hidalgo (23%) et Agnès Buzyn (17%).

Le JT
Les autres sujets du JT
Rachida Dati en novembre 2019. 
Rachida Dati en novembre 2019.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)