Municipales : des députés LREM briguent le fauteuil de maire

Emmanuel Macron espérait voir ses ministres se présenter aux élections municipales. Si plusieurs d'entre eux ont décidé de se lancer, son appel a également été entendu par les députés de La République en marche (LREM). Portraits croisés de deux d'entre eux, entrés dans la course.

FRANCE 3

Ils sont en marche pour les municipales : Annaïg Le Meur, Richard Lioger, deux députés LREM élus en 2017. L'une vise la mairie de Quimper (Finistère), l'autre celle de Metz (Moselle). Richard Lioger est un habitué des campagnes électorales. Ancien conseiller régional, cet ex-socialiste a été pendant dix ans premier adjoint au maire de Metz. Il connaît bien la différence entre un mandat local et celui de député. Un contact direct avec les citoyens qui ne lui ferait pas oublier pour autant son expérience parisienne et les relations qu'il a pu nouer avec le pouvoir.

13 députés investis sur plus de 300

Annaïg Le Meur, elle, a découvert la politique en 2017. Pour cette kinésithérapeute, le mandat de députée peut parfois se révéler un peu ingrat. En quête de candidats pour les municipales, La République en marche avait fait appel aux vocations. Annaïg Le Meur fait partie des 13 députés investis, alors que le groupe en compte plus de 300. Leurs candidatures sont sans risques. S'ils sont élus en mars prochain, ils seront remplacés à l'Assemblée par leurs suppléants. Dans le cas contraire, ils resteront députés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une volontaire dépouille une urne lors des élections municipales en mars 2014, à Toulouse. 
Une volontaire dépouille une urne lors des élections municipales en mars 2014, à Toulouse.  (PASCAL PAVANI / AFP)