Législatives : plus qu'une victoire, un raz-de-marée

Un véritable séisme politique : tout juste un an après la création de son parti, Emmanuel Macron est quasiment assuré d'obtenir une très large majorité à l'Assemblée.

La République en marche renverse tout sur son passage, explique la journaliste de France 3 Stéphanie Desjars lundi 12 juin dans le journal du 12/13.

Le PS, lui, est laminé, même les élephants succombent, comme le premier secrétaire du parti, Jean-Christophe Cambadélis, éliminé dès le 1er tour. Les Républicains, eux, résistent un peu mieux. Dans la future Assemblée, ils pourront créer un groupe politique.

Une seule ombre au tableau

Jean-Luc Mélenchon, après des résultats moindres que lors de la présidentielle, a exhorté ses partisans à se rendre aux urnes pour le second tour.

Autre victime autoproclamée de l'abstention record de ce 1er tour, Marine Le Pen. Son pari est perdu, son parti ne devrait obtenir au mieux quelques députés dans la nouvelle Assemblée.

Emmanuel Macron est en passe de s'imposer en maître incontesté dans le paysage politique, avec une ombre au tableau, l'abstention record de la Ve République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron, le 12 juin 2017, sur le perron de l\'Elysée, à Paris.
Emmanuel Macron, le 12 juin 2017, sur le perron de l'Elysée, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)