La République en marche perd la majorité absolue à l'Assemblée nationale après la création d'un neuvième groupe politique

Une vingtaine de députés LREM avaient indiqué dimanche qu'ils quittaient le groupe du parti présidentiel. Celui-ci peut toutefois compter sur les élus du MoDem et de Agir pour obtenir la majorité au Palais Bourbon.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les députés réunis à l'Assemblée nationale, à Paris, le 12 mai 2020. (GONZALO FUENTES / POOL / AFP)

La scission est actée. Un neuvième groupe politique composé de 17 députés macronistes et d'anciens "marcheurs" a été "déposé officiellement" à l'Assemblée nationale, mardi 19 mai, ont annoncé des membres fondateurs à l'AFP. La République en marche (LREM) perd ainsi la majorité absolue.

Baptisé "Ecologie démocratie solidarité", ce nouveau groupe est "indépendant", "ni dans la majorité, ni dans l'opposition", écrivent dans leur déclaration politique les élus. Figurent notamment dans ce groupe Matthieu Orphelin (proche de Nicolas Hulot) ou encore Cédric Villani ou Aurélien Taché. Ce dernier avait indiqué, dimanche, qu'il quittait le parti présidentiel.

Avec ce neuvième groupe (un record), le groupe La République en marche perd sept de ses membres ou apparentés et compte donc 288 élus, juste sous le seuil de la majorité absolue (289 sièges) qu'il détenait jusqu'alors à lui seul. Un symbole fort, même si le camp présidentiel peut s'appuyer sur les 46 MoDem et la dizaine d'élus Agir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.