L'agresseur d'une députée de La République en marche condamné à un mois d'emprisonnement ferme

Laurianne Rossi, élue en juin dans la onzième circonscription des Hauts-de-Seine, distribuait des tracts sur le marché de Bagneux, dimanche, lorsqu'elle a été frappée par un homme.

La députée de La République en marche à Paris, le 21 juin 2017.
La députée de La République en marche à Paris, le 21 juin 2017. (MAXPPP)

L'agresseur de la députée de La République en marche, Laurianne Rossi, a été condamné à un mois d'emprisonnement ferme, lundi 31 juillet, par le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine). Laurianne Rossi, élue en juin dans la onzième circonscription des Hauts-de-Seine, distribuait des tracts sur le marché de Bagneux, dimanche, lorsqu'elle a été frappée par un homme. L'homme âgé de 63 ans a reconnu les faits à la barre. Il a été incarcéré dans la soirée.

"Une bêtise"

Laurianne Rossi, qui n'était pas présente à l'audience, a réclamé un euro symbolique de dommages et intérêts."Manifestement, par cette agression, il a porté atteinte à une élue du peuple pour ses idées, donc à la République et à la démocratie", a soutenu son avocat, Yolène Bahu.

Le sexagénaire, régleur sur machine retraité autrefois délégué CGT et ancien militant PCF, a admis avoir giflé la parlementaire du parti du président Emmanuel Macron, en reconnaissant "une bêtise".

L'agresseur avait finalement été arrêté par plusieurs militants avant l'arrivée des forces de l'ordre, puis placé en garde à vue.