Présidence du groupe LREM à l’Assemblée : "Nous allons être les porte-voix des réalités de terrain", veut croire de Rugy, qui est candidat

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Présidence du groupe LREM à l’Assemblée nationale : « Nous allons être les porte-voix des réalités de terrain », veut croire de Rugy, qui est candidat
France 2
Article rédigé par
Jeff Wittenberg - France 2
France Télévisions

François de Rugy, député LREM, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 17 juillet.

François de Rugy s’est porté candidat à la présidence du groupe La République en Marche à l’Assemblée nationale, qui doit être abandonnée par Gille Le Gendre à la rentrée. "Le président de la République nous a invité tous et toutes à nous réinventer, il a lui-même nommé un nouveau gouvernement et un nouveau Premier ministre, donc je crois que le groupe majoritaire à l’Assemblée nationale doit aussi se réinventer, c’est pour cela que j’ai proposé ma candidature", explique François de Rugy, député LREM et invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 17 juillet. "Dans ces 600 jours qui restent nous allons être les porte-voix des réalités de terrain", veut croire l’élu.

En France il faut "les énergies renouvelables et le nucléaire"

Le ministère de l’Ecologie a connu quatre ministres en trois ans, comment mener une politique cohérente avec autant de changement ? "Il y a beaucoup de continuité dans l’action au-delà des personnes. Barbara Pompili était toute destinée pour devenir ministre de l’Ecologie. Elle a une conviction écologique chevillée au corps depuis toujours, elle a été elle-même secrétaire d’État dans un précédent gouvernement, elle a été présidente de la commission du développement durable pendant trois ans", indique François de Rugy.

En 2019, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 1% alors que l’objectif est plutôt 2 ,3 %, on est encore loin des objectifs des accords de Paris. "Oui mais ce qui compte c’est quand même d’être engagé dans cette trajectoire. Vous avez beaucoup de pays au monde dont les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter", rappelle François de Rugy.

Faut-il poursuivre l’énergie nucléaire en France ? "Il faut poursuivre ce que nous faisons depuis trois ans, c’est-à-dire marcher sur deux pieds : les énergies renouvelables et le nucléaire", indique François de Rugy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François de Rugy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.