François de Rugy reste en poste malgré les polémiques

Ébranlé par les révélations de "Mediapart", le ministre de la Transition écologique et solidaire a dû écourter un déplacement dans les Deux-Sèvres, jeudi 11 juillet, pour répondre à la convocation d'Édouard Philippe.

FRANCE 3

François de Rugy a franchi le portail de Matignon aux alentours de 16h30, jeudi 11 juillet, où il était attendu de pied ferme par le Premier ministre Édouard Philippe. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a pu conserver son poste au terme de plus de deux heures d'entretien. Mais Matignon enquêtera sur les dépenses liées aux travaux effectués dans l’appartement de fonction du ministre. Quant à l'Assemblée nationale, elle devra faire la lumière sur les dîners fastueux de l'Hôtel de Lassay.

Journée de tourmente

Cet entretien constitue l'épilogue d'une journée de tourmente pour François de Rugy. À son arrivée dans les Deux-Sèvres, le ministre ne pensait sans doute pas écourter sa visite. Mais il a vite compris l'ampleur de la polémique face au rassemblement de dizaines de personnes aux abords de la préfecture de Niort. Les manifestants ont demandé à ce que le ministre quitte son poste. François de Rugy a toutefois retrouvé son ministère dans la soirée et s'engage à rembourser chaque euro de dépense publique contesté si les enquêtes qui le visent lui donnent tort.

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy à l\'Elysée, le 10 juillet 2019. 
François de Rugy à l'Elysée, le 10 juillet 2019.  (LUDOVIC MARIN / AFP)