François de Rugy : pas d'irrégularités mais trois dîners épinglés par l'enquête de l'Assemblée

Les rapports lancés à la suite des révélations sur François de Rugy viennent d'être rendus publics mardi 23 juillet. L'ancien ministre y est globalement dédouané de dépenses excessives. Seuls trois dîners sont épinglés.

france 2

Sur les douze dîners de François de Rugy incriminé par Mediapart, trois sont épinglés dans le rapport de l'inspection générale de l'Assemblée nationale rendu public mardi 23 juillet. L'institution estime qu'ils présentent "un caractère familial ou amical et un niveau manifestement excessif par rapport à ce qui peut être considéré comme raisonnable". Il est clairement précisé qu'ils n'auraient "pas dû être imputés sur les frais de réception du président".

Une enquête interne dont l'indépendance est discutée

Malgré ces réserves, le rapport estime que François de Rugy "n'a commis aucune irrégularité". Une enquête interne dont l'indépendance est discutée. Mardi 23 juillet au matin, le rapport de Matignon a conclu  que la plupart des 64 000 euros de travaux  effectués par François de Rugy dans son appartement de fonction au ministère se justifiaient par l'ancienneté des lieux. Un bémol néanmoins : le dressing réalisé sur mesure pour 17 000 euros. Mediapart estime donc que ses révélations n'étaient pas abusives. 

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres).
François de Rugy, le 11 juillet 2019 à Niort (Deux-Sèvres). (GEORGES GOBET / AFP)