Démission de François de Rugy : retour sur dix mois passés au gouvernement

François de Rugy a officiellement démissionné de son poste de ministre de la Transition écologique mardi 16 juillet. L'ex-président de l'Assemblée nationale aura passé dix mois dans les rangs du gouvernement, après avoir succédé à Nicolas Hulot le 4 septembre 2018.

FRANCE 2

François de Rugy n'aura pas tenu un an au ministère de la Transition écologique. Sa démission est un peu l'histoire de "l'arroseur arrosé". En 2017, celui qui était alors président de l'Assemblée nationale faisait de la transparence de la vie politique son cheval de Troie. "Pour nos concitoyens, l'Assemblée est trop souvent le symbole de l'opacité, du secret et du règne de pratiques exceptionnelles ou dérogatoires (...) Garantissons l'égalité et la transparence", déclarait-il le 27 juin 2017.

L'écologie au cœur de son combat politique

En 2013, l'homme politique fait partie des parlementaires qui rendent public leur patrimoine. Quand il se présente à la primaire de la gauche en décembre 2017, il fustigeait le programme écologique d'Emmanuel Macron. Des propos qui ne l'empêcheront pas de rejoindre le président un mois plus tard. François de Rugy aura consacré sa carrière à l'écologie, montant au créneau en 2002 sur le projet d'aéroport à Notre-Dame des Landes (Loire-Atlantique). Le public retiendra de son mandat ministériel la mise en place du chèque énergie ou encore de la réintroduction de deux ours dans les Pyrénées.

Le JT
Les autres sujets du JT
François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, arrivant à l\'Elysée pour assister à une conférence de presse d\'Emmanuel Macron, le 25 avril 2019.
François de Rugy, alors ministre de la Transition écologique, arrivant à l'Elysée pour assister à une conférence de presse d'Emmanuel Macron, le 25 avril 2019. (LAURE BOYER / AFP)