Européennes : le casse-tête des panneaux électoraux

Trente-trois listes sont en compétition pour les élections européennes. Une abondance qui n'est pas sans poser de problème aux communes contraintes de multiplier le nombre de panneaux électoraux, qui accueilleront les affiches. 

FRANCE 2

En tout, 170 panneaux doivent être installés à Gerzat, dans le Puy-de-Dôme. Toute une organisation pour les agents municipaux. 40 nouveaux panneaux en bois ont été achetés par la commune. Un coût supplémentaire dans l'organisation des élections européennes. Les communes doivent répondre à des règles spécifiques en termes d'affichage. Les panneaux doivent être placés à des endroits réservés, le nombre d'affiche et la surface doivent être égaux pour chaque liste et les panneaux doivent respecter une certaine taille. 

Un quart des dépenses remboursées par l'État

À Cournon-d'Auvergne, toujours dans le Puy-de-Dôme, c'est le casse-tête pour les 15 bureaux de vote. Seulement un quart de la somme versée par les communes sera remboursée par l'État. En attendant, c'est la course contre la montre pour les municipalités. Tout doit être prêt pour le lancement de la campagne officielle, le lundi 13 mai à minuit. 

Deux électeurs passent devant les affiches de campagne des candidats à l\'élection présidentielle, à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 10 avril 2017.
Deux électeurs passent devant les affiches de campagne des candidats à l'élection présidentielle, à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 10 avril 2017. (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)