Élections municipales à Paris : "Je suis le seul candidat libre", estime Cédric Villani

Il explique être le seul candidat qui n'est pas "le représentant d'un système, ou le représentant d'idéologie, ou le représentant d'une machine bien organisée".

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Je suis le seul candidat libre", estime mercredi 26 février sur franceinfo Cédric Villani député de l'Essonne et candidat à la mairie de Paris. Il assure que sa candidature est "indépendante, établie en liberté". Cédric Villani tacle ainsi l'une de ses rivales, Agnès Buzyn "candidate de l'appareil La République en Marche". Interrogé par franceinfo sur sa candidature à l'investiture En Marche pour cette élection municipale, Cédric Villani appelle à ne "pas de revenir sur cette façon dont je me suis heurté au même type de système que ce que j'avais combattu en m'engageant en politique en 2017".

"J'irai jusqu'au bout, quels que soient les sondages", déclare Cédric Villani. Le candidat dissident LREM à la mairie de Paris regrette que "depuis le début de cette campagne, [il y ait] eu tellement de soubresauts, tellement de chaos", mais assure que sa "campagne a tenu tous ses engagements, [et qu'elle] continue". Il assure que sa campagne "s'est lancée sans le soutien d'aucun parti, que ce soit pour les questions de ressources humaines, pour les questions de finances, de programmes et d'idées".

Un programme qui, selon lui, "se veut à la fois réaliste et ambitieux, qui porte la marque du scientifique entré en politique et qui défend certaines idées que personne ne porte". "Ce que je constate, c'est que je ne retrouve pas dans aucun des autres programmes mis sur la table, les idées que je porte dans cette campagne", explique le député de l'Essonne. Il évoque ainsi "le grand défi écologique dans toutes ses composantes", qu'il soutient être "un axe fondamental de [sa] campagne"

Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat à la Mairie de Paris. Invité de franceinfo mercredi 26 février 2020
Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat à la Mairie de Paris. Invité de franceinfo mercredi 26 février 2020 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)