DIRECT. Regardez l'interview de Christophe Castaner au journal de 20 heures de France 2

Le porte-parole du gouvernement a été élu, sans surprise, à la tête de La République en marche. Le parti du président se réunit samedi à Lyon.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

Dix-huit mois après sa naissance, La République en marche (LREM) s'est réunie samedi 18 novembre à Lyon (Rhône), pour son premier conseil national au cours duquel Christophe Castaner a été élu au poste de délégué général du parti présidentiel, à l'unanimité moins deux abstentions. Après cette grand-messe, Christophe Castaner est au journal de 20 heures.

Un seul candidat, élu à la quasi-unanimité. Christophe Castaner a été élu sans surprise, samedi. Seul en course pour ce scrutin à main levée qui se tenait à huis clos, il a été élu à l'unanimité des présents moins deux abstentions, a précisé le parti dans un communiqué.

Points de crispation. Plutôt apprécié au sein de son parti, le choix piloté par l'Elysée de Christophe Castaner pour diriger LREM, suscite quelques critique au sein du mouvement d’Emmanuel Macron. Et selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro dévoilé jeudi, 52% des Français jugent "choquantes" les modalités de l'élection de Christophe Castaner à la tête de La République en marche.

Cent marcheurs frondeurs. Dans les propres rangs de La République en marche, on dénonce un défaut de démocratie dans une tribune signée par une centaine d'adhérents du mouvement, et qui devraient officialiser vendredi leur choix de quitter le parti.  

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LREM

16h49 : @anonyme : Bonne question. Dans l'entretien qu'il nous a accordé, le nouveau chef de La République en marche laisse entendre qu'il veut cumuler son nouveau poste avec son portefeuille gouvernemental. Pas question donc de partir, à moins d'"un éventuel remaniement" décidé par l'exécutif.

17h11 : Quand saura-t-on si Castaner quitte ou reste au gouvernement ?

16h10 : La Républiqueen marche est le "premier mouvement politique de France avec près de 400 000 adhérents (...) Européennes, régionales, départementales, municipales : nous présenterons des candidats partout !", promet Christophe Castaner qui vient de terminer son discours.

15h58 : Christophe Castaner liste les valeurs de la formation dont il vient de prendre la tête : "la bienveillance", "l'attachement européen" et "le sens de l'effort".

15h54 : Christophe Castaner, désigné ce matin délégué général de La République en marche (dont vous pouvez découvrir ici le portrait), estime que sa nouvelle fonction est une "chance", un "honneur" et un "devoir".

16h09 : Lors de son discours, Christophe Castaner adresse un clin d'œil à Edouard Philippe au sujet de ses boutons de manchette. L'Obs expliquait qu'il s'agit de la coquetterie du Premier ministre.

15h30 : C'est désormais au tour de Christophe Castaner, désigné ce matin délégué général de La République en marche, de s'exprimer devant le conseil de LREM, réuni près de Lyon.

.

15h29 : Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'exprime devant le conseil de La République en marche, réuni à Lyon. Vous pouvez écouter son discours en direct ici.

14h19 : @armenLe Premier ministre l'a évoqué malicieusement lors de son discours devant le conseil (sorte de "Parlement" de LREM), réuni aujourd'hui près de Lyon, en citant Groucho Marx : "Jamais je ne voudrais faire partie d'un club qui accepterait de m'avoir pour membre."

14h11 : Pour quelles raisons, Edouard Philippe n'adhère-t-il pas au mouvement La République en marche ?

13h06 : "Je ne sais pas s'il fera un bon délégué, mais je sais qu'il sera un bon général", précise Edouard Philippe après l'élection à l'unanimité moins deux voix de Christophe Castaner à la tête du mouvement présidentiel, au poste de délégué général.

13h06 : Edouard Philippe s'exprime actuellement face au conseil de LREM, parti présidentiel dont il n'est pourtant pas membre : "On ne choisit pas toujours sa famille, mais on choisit ses amis", explique le Premier ministre, très applaudi, en référence aux Républicains, qui ont entamé une procédure d'exclusion à son encontre.

12h52 : C'est au tour de Marlène Schiappa de prendre la parole. La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes fête aujourd'hui ses 35 ans. Avant son discours, le conseil de LREM réuni à Lyon lui a chanté "Joyeux Anniversaire". Vous pouvez écouter son discours dans notre direct.



12h40 : Vous pouvez suivre en direct sur franceinfo les différentes interventions lors du conseil national de La République en marche qui se tient à Lyon. Actuellement, François Bayrou, éphémère ministre d'Emmanuel Macron qui le soutient toujours.

11h40 : @Anonyme Le Conseil du parti présidentiel est considéré comme le "Parlement" de LREM, il est constitué de ministres, de parlementaires, de référents et d'adhérents tirés au sort à hauteur de 25%.

11h39 : Pourquoi les parlementaires et les ministres sont présents ?

11h35 : Le Conseil du parti présidentiel réunit ministres, parlementaires et des adhérents de La République en marche tirés au sort, comme le montrent ces photos publiées par Stéphane Travert, le ministre de l'Agriculture.


11h25 : Christophe Castaner occupera officiellement le poste de délégué général du parti présidentiel pour un mandat de trois ans. Il a été élu à l'unanimité des présents moins deux abstentions, précise LREM dans un communiqué. Le vote s'est déroulé à huis clos, lors du Conseil du parti à Chassieu, près de Lyon.

11h09 : Le vote en faveur de Christophe Castaner, unique candidat au poste de délégué général de La République en marche, s'est déroulé à main levée, comme le montre un parlementaire LREM.

11h04 : Christophe Castaner est élu à la direction de La République en marche par le Conseil du parti présidentiel, réuni à Lyon.

10h27 : Aujourd'hui se tient à Lyon le congrès fondateur de La République en marche, qui doit permettre à Christophe Castaner d'accéder à la tête du mouvement créé autour d'Emmanuel Macron. Mais qui est vraiment le nouveau patron de LREM ? Je l'ai interrogé, ainsi que certains de ses compagnons de route, et ai réalisé son portrait.



(SARAH ALCALAY / SIPA)