"Ce n'est pas mon genre" : Cédric Villani se refuse à commenter la crise du coronavirus pendant la campagne pour la mairie de Paris

"Il ne s'agit pas de lancer des polémiques, d'instrumentaliser, de faire quoi que ce soit qui puisse nuire à la vigilance sereine que nous devons tous observer", estime l'élu.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Je ne vais surtout pas instrumentaliser ou lancer une polémique" sur la gestion de la crise du coronavirus Covid-19, insiste Cédric Villani, député et candidat à la mairie de Paris mercredi 26 février sur franceinfo. Interrogé sur la gestion de la crise par sa nouvelle adversaire, Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, le candidat se refuse à répondre. "Ce n'est pas mon genre d'utiliser quelque chose d'aussi sérieux qu'une épidémie pour donner des arguments de campagne."

Fermer les frontières aux personnes venant des foyers de l'épidémie du virus, comme la Lombardie italienne, "c'est inefficace", juge aussi Cédric Villani. "Il faut garder la tête froide, bien se renseigner, observer les recommandations, et ne pas céder à la panique."

Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat à la Mairie de Paris. Invité de franceinfo mercredi 26 février 2020
Cédric Villani, député de l’Essonne et candidat à la Mairie de Paris. Invité de franceinfo mercredi 26 février 2020 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)