Cet article date de plus d'un an.

Violences contre les élus : "Il est évident qu'Emmanuel Macron a une responsabilité", estime le député LFI François Ruffin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 11 min
Violences contre les élus : "Il est évident qu'Emmanuel Macron a une responsabilité", estime le député LFI François Ruffin
Article rédigé par France 2 - T.Sotto
France Télévisions
François Ruffin, député LFI-Nupes de la Somme, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2, mercredi 17 mai.

Mercredi 17 mai, François Ruffin, député La France insoumise (LFI)-Nupes de la Somme, était l'invité des "4 Vérités" sur France 2. Il est tout d'abord revenu sur l'agression d'un petit-neveu de Brigitte Macron devant la chocolaterie familiale à Amiens (Somme), dans la soirée de lundi. "Ce sont évidemment des faits graves et inadmissibles", a condamné François Ruffin, déclarant par ailleurs : "On ne défend pas la démocratie, on ne défend pas la République en s'en prenant à un chocolatier, fut-il de la famille" de Brigitte Macron. "On ne répond pas à la violence politique, quelque part sociale, du président de la République, par de la violence physique", a-t-il ajouté.

"Il faut apporter à la France un nouvel outil démocratique"

Revenant plus généralement sur les faits de violences contre des élus que connaît le pays, le député LFI-Nupes de la Somme a affirmé : "Il est évident qu'Emmanuel Macron a une responsabilité parce qu'on a aujourd'hui une crise sociale, une crise politique, une crise démocratique, et il n'y apporte qu'une réponse policière." "Il faut apporter à la France un nouvel outil démocratique, de manière à permettre qu'il y ait une issue à ça", a estimé François Ruffin, pour qui ce nouvel outil est le "référendum d'initiative citoyenne".

Le député insoumis a par ailleurs confirmé que le groupe LFI à l'Assemblée nationale allait déposer, "dans la semaine qui vient", une contre-proposition de loi sur les salaires et le partage de la richesse. Il a également assuré qu'il ne sera pas tête de liste aux prochaines élections européennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.