VIDEO. L'écologie de Yannick Jadot n'est pas "au service des classes populaires", selon Manon Aubry

EELV n'est pas "au service des classes populaires", selon la députée européenne LFI. 

franceinfo

Invitée à détailler ce qui différencie La France insoumise (LFI) et Europe-Écologie-Les Verts (EELV) en matière environementale, l'eurodéputée LFI Manon Aubry a critiqué lundi 24 juin sur franceinfo l'écologie de Yannick Jadot, qui n'est pas, selon elle, "au service des classes populaires".

Les élus EELV "étaient en faveur de la taxe carbone", a rappelé Manon Aubry. "On se souvient tous de cette taxe carbone qui a suscité la mobilisation des 'gilets jaunes' au début du mouvement, a souligné l'élue. Et eux reconnaissaient l'utilité de cette taxe. Nous disons que cette taxe frappe au portefeuille davantage les plus pauvres et c'est pour ça que nous défendons une vision de l'écologie qui est l'écologie populaire qui est au service des classes sociales les plus pauvres."

En obtenant 6,31% des voix aux élections européennes, LFI a fait moitié moins bien qu"EELV, qui a rassemblé 13,47% des voix autour de la candidature de Yannick Jadot. "Il faut reconnaître qu'il a fait un score qui est bien meilleur que le nôtre, bien sûr, a déclaré Manon Aubry. Mais vous savez, nous, nous restons droit dans nos bottes. On ne va pas dire que l'écologie libérale est bien, parce que c'est celle qui fait voter davantage les gens. Après, il faut qu'on s'interroge sur comment on fait passer au mieux ce message. Manifestement, on n'a pas été suffisamment en capacité de le faire. Il faut interroger notre capacité à démontrer, à mettre en mouvement littéralement notre vision radicale de l'écologie qui n'est pas compatible avec l'économie de marché."

Manon Aubry, députée européenne la France insoumise le 24 juin 2019.
Manon Aubry, députée européenne la France insoumise le 24 juin 2019. (FRANCEINFO)