VIDÉO. Si les ministres ne circulent pas ou peu à pied ou à vélo, "c'est pour des raisons de sécurité", explique François de Rugy

François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, réagit sur franceinfo vendredi à la vidéo tournée mercredi à l'Assemblée nationale par le député François Ruffin, dans laquelle ce dernier fustige les ministres venus en voiture en pleine canicule.

franceinfo

Le député La France insoumise, François Ruffin, s'est insurgé dans une vidéo tournée mercredi contre les ministres venus "en bagnole" à l'Assemblée en pleine canicule plutôt qu'"à pied" ou "à vélo". Le ministère de l'Ecologie est à 600 mètres à pied de l'Assemblée, un trajet que François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, assure, vendredi 28 juin sur franceinfo, faire à pied. Si les ministres ne circulent pas ou peu à pied ou à vélo, "c'est pour des raisons de sécurité", assure ce dernier.

Quand je suis devenu ministre, on m'a flanqué un officier de sécurité, c'est la règle parce qu'il y a des menaces sur les personnalités politiques, membres du gouvernement.

François de Rugy

à franceinfo

"Vous ne pouvez plus conduire votre véhicule, indique le ministre. J'ai un véhicule hybride électrique rechargeable et je ne peux plus le conduire parce qu'on me dit qu'on ne peut pas assurer ma sécurité si je conduis ma moi-même." Venir à vélo poserait, selon lui, les mêmes difficultés pour assurer sa sécurité. "On se souvient tous de ces images d'une ministre, ironise-t-il, qui certes était à vélo, mais encadré de voitures et de motos. Le bilan carbone était tout aussi mauvais." "Dans le film en question, poursuit François de Rugy, M. Ruffin ment, comme très souvent, puisqu'il dit 'François de Rugy laisse sa voiture tourner, moteur allumé' alors que c'est faux. J'ai une voiture électrique. Les voitures de mon ministère ce sont des voitures électriques pour les déplacements Paris et Ile-de-France."

Pas d'endroit pour accueillir les chauffeurs à l'ombre

François de Rugy a expliqué que si certains chauffeurs "font tourner le moteur" dans la cour de l'Assemblée c'est parce qu'ils "attendent en plein soleil". "A l'Assemblée, indique le ministre, il n'y a pas d'endroit pour les accueillir correctement à l'ombre et dans un espace rafraichi. Cela va être changé. Evidemment quand je peux aller à pied de mon ministère à Matignon, je le fais." 

M. Ruffin peut faire de la démagogie, ça il n'en parle pas, en plus il ment, c'est un peu gênant. Je pense qu'un député, plutôt que de faire des petits films, ce serait bien qu'il fasse des propositions.

François de Rugy

à franceinfo

François Ruffin a justement proposé d'interdire les lignes aériennes intérieures dès lors que le même trajet peut-être fait en train pour une durée de moins de 3 heures. "Ça, c'est une proposition, O.K, concède François de Rugy. Mais il ne faut pas mentir aux Français. Ce qu'il laisse entendre c'est qu'on pourrait régler le problème des émissions à effet de serre en France avec cette proposition. Les vols intérieurs que l'on pourrait faire en TGV concernent moins de 1% des gaz à effet de serre." Pour François de Rugy, "c'est la politique des symboles qui écrase la réalité."

François de Rugy, sur franceinfo, le 28 juin 2019.
François de Rugy, sur franceinfo, le 28 juin 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)