VIDEO. "Puisque l'Europe s'occupe de notre quotidien, à nous de nous en occuper", juge Manon Aubry

La tête de liste La France insoumise au scrutin du 26 mai a estimé que les traités européens "empêchent une politique progressiste en France".  

RADIO FRANCE

Manon Aubry, tête de liste La France insoumise aux élections européennes a justifié mercredi 20 mars sur franceinfo la position de son parti qui veut sortir des traités européens, sans sortir de l'Union européenne. 

"Puisque l'Union européenne s'occupe de notre quotidien, à nous de nous en occuper", a déclaré Manon Aubry. "Nous voulons mener en France une politique économique sociale et écologique progressiste", a-t-elle développé. C'est pourquoi  "nous ne respecterons pas les traités européens qui nous empêchent de mener cette politique-là", évoquant notamment "la règle des 3% de déficit" et "les traités de libre-échange qui impliquent de faire venir des produits de l'autre bout de la planète".

"Il faut d'abord arriver au pouvoir en France", a-t-elle reconnu, mais les élections européennes ont aussi leur importance. "Les gens qui nous écoutent mangent peut-être des céréales avec du glyphosate autorisé par l'Union européenne", a-t-elle déploré, prenant aussi pour exemple les petites lignes ferroviaires fermant en raison "d'une directive européenne adoptée à 24 voix près"

Manon Aubry, tête de liste de La France insoumise pour les élections européennes, invitée de franceinfo le 20 mars 2019.
Manon Aubry, tête de liste de La France insoumise pour les élections européennes, invitée de franceinfo le 20 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)