Vidéo Notre société "est en train de basculer dans le pré-fascisme", alerte Clémentine Autain

Publié
Article rédigé par
Radio France

La tête de liste La France insoumise aux élections régionales en Île-de-France "appelle au sursaut toutes celles et ceux qui défendent les libertés et la démocratie".

"Nous sommes devant une société qui est en train de basculer dans le pré-fascisme et qui est en train de préparer le lit de l'extrême droite, et ça m'inquiète énormément", a déclaré jeudi 10 juin sur franceinfo Clémentine Autain, députée et tête de liste La France insoumise (LFI) aux élections régionales en Île-de-France. Elle "appelle au sursaut" de "toutes celles et ceux qui défendent les libertés, la démocratie, tout simplement le progrès humain".

Interrogée sur le climat de violence politique et en particulier sur la gifle reçue par Emmanuel Macron, Clémentine Autain estime que "le climat politique est en train de tourner vinaigre et c'est dangereux, c'est grave". D'après elle, ce climat actuel a commencé notamment avec "la tribune de militaires qui sortent de leur droit de réserve et qui, quelque part, reprennent les éléments de langage de l'extrême droite et défient le pouvoir en place", puis par la "manifestation de policiers devant l'Assemblée nationale, avec un ministre qui vient alors que la justice est mise en cause et que des propositions anticonstitutionnelles sont revendiquées devant cette Assemblée nationale". Elle cite également la vidéo "assez terrifiante" du youtubeur Papacito visant les militants de La France insoumise.

Le parti de Jean-Luc Mélenchon n'a-t-il pas joué un rôle de la montée de la violence en politique ? La députée LFI a "le sentiment qu'on pèse et sous-pèse chaque mot côté insoumis, ça a été le cas sur la polémique de la semaine aussi autour des propos de Mélenchon", mais "qu'on ne voit pas le rouleau compresseur qui est l'avancée de l'extrême droite dans notre pays et la menace que, dans un an, Marine Le Pen puisse accéder au pouvoir".

Clémentine Autain souligne également "les thèmes sur lesquels est focalisé le débat public et la façon dont ils sont traités". Elle estime que "du matin au soir, nous ne parlons que sécurité, immigration, terrorisme, en mêlant tout ça et avec un traitement vers toujours plus de répression". Dans ce contexte, "oui, je pense que nous devons être très vigilants sur notre expression".

"Ce qui se passe là, c'est une menace pour la démocratie et pour la République."

Clémentine Autain

à franceinfo

"Qui la met en danger aujourd'hui ? Bien entendu les jihadistes qui veulent mettre à mal la République et puis, bien au-delà à travers le monde les valeurs de liberté. Mais dans notre pays, la menace pour la République, sur le plan politique, c'est l'extrême droite", insiste la candidate LFI. Elle s'agace que "Marine Le Pen et les siens soient maintenant accueillis dans une espèce d'ambiance tout à fait mielleuse, avec une banalisation de leur propos qui est incroyable". La représentante de LFI s'étonne notamment que le philosophe Raphaël Enthoven dise qu'il votera Marine Le Pen en cas de duel entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen : "Franchement, il y a quelque chose qui ne va pas là, gravement !"

De son côté, Clémentine Autain refuse de se laisser enfermer dans l'hypothèse d'un duel Macron-Le Pen. "L'alternative infernale dans laquelle on veut nous enfermer, c'est : 'Emmanuel Macron pour éviter le fascisme.' Au final, on a un Emmanuel Macron qui ne cesse d'orchestrer ce duel, parce que ça l'arrange et, qui, dans ses lois, dans ses propos, est passé du 'et de droite et de gauche' à 'de droite dure', ce qui est la réalité de sa politique", estime la députée LFI.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France insoumise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.