Vidéo Doublement des salaires des enseignants : Adrien Quatennens accuse Anne Hidalgo "d'appâter des voix"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Anne Hidalgo, candidate à la présidentielle, a proposé de doubler les salaires des enseignants. Selon le député de La France insoumise, depuis cette annonce, "les socialistes ont beaucoup rétropédalé".

"Faire des propositions dans une campagne, ce n'est pas appâter des voix, c'est sérieux, faut dire ce qu'on va faire", a déclaré Adrien Quatennens, coordinateur de La France Insoumise et député du Nord, mercredi 15 septembre sur franceinfo. Il était interrogé sur la proposition de la socialiste Anne Hidalgo de doubler les salaires des enseignants.

>> La proposition d'Anne Hidalgo de doubler les salaires dans l'Éducation nationale coûterait-elle 150 milliards d'euros ?

"Nous on veut l'augmentation des salaires, mais on ne va pas raconter n'importe quoi", s'agace Adrien Quatennens. Si on applique le doublement des salaires pour tous les professeurs cela coûterait "60 milliards" d'euros, estime le député LFI, allant dans le sens de son chef de file Jean-Luc Mélenchon qui juge cette mesure irréaliste. "On voit que depuis l'annonce, ils ont beaucoup rétropédalé : Valérie Rabaud a dit que c'était pour les enseignants au début de leur carrière, ce n'est pas exactement la même chose", poursuit Adrien Quatennens. Cette proposition de doublement était donc, selon lui, "une occasion de faire parler".

"Les enseignants ne sont pas dupes"

Le coordinateur de LFI met en parallèle les promesses d'Anne Hidalgo avec les réalisations du quinquennat de François Hollande. "Que n'ont-ils fait pendant cinq ans ? Dans l'équipe d'Anne Hidalgo aujourd'hui, vous avez à peu près tous gens qui étaient autour de Manuel Valls à l'époque, les enseignants ne sont pas dupes. Le quinquennat Hollande c'est le quinquennat du gel du point d'indice", insiste-t-il.

Son candidat "Jean-Luc Mélenchon est hyper favorable à la hausse des salaires", précise le député du Nord, "en commençant par rattraper toutes les conséquences du gel du point d'indice depuis 2010, ça fait 17 milliards d'euros, c'est une belle augmentation". Il tacle par ailleurs Anne Hidalgo pour son manque de clarté au sujet de l'Impôt sur la fortune et pour ses propos sur les entreprises : "Quand elle dit 'j'encouragerai les entreprises à mieux redistribuer', on dirait du Bruno Le Maire dans le texte."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France insoumise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.