Présidentielle 2022 : "L’école publique est en danger aujourd’hui", estime Jean-Luc Mélenchon

Publié
Présidentielle 2022 : "L’école publique est en danger aujourd’hui", estime Jean-Luc Mélenchon
Article rédigé par
S. Cimino - France 2
France Télévisions

À deux semaines du premier tour de la présidentielle, le 13 Heures de France 2 propose, dans un souci d’équité, un entretien avec Jean-Luc Mélenchon, qui tient un meeting à Marseille (Bouches-du-Rhône), dimanche 27 mars.

"Le dernier baromètre Ipsos Steria vous installe à la troisième place des intentions de vote, seulement à trois points de Marine Le Pen. À qui vous devez parler aujourd’hui ?", demande le journaliste Serge Cimino à Jean-Luc Mélenchon, depuis Marseille (Bouches-du-Rhône), où il va tenir son meeting, dimanche 27 mars. "Je vais continuer à faire campagne sans me soucier des étiquettes", répond le candidat de La France insoumise à l’élection présidentielle.        

"C’est dans une société d’entraide qu’on s’en sort"    

Le premier tour peut-il se jouer sur la question sociale, ou vu le contexte actuel, peut-il se jouer sur autre chose ? Le candidat Jean-Luc Mélenchon se dit pour la retraite à 60 ans avec 40 annuités. Selon lui, l’école publique est en danger aujourd’hui, "parce qu’ils croient que tout peut être réglé dans la vie par le marché", dit l’homme politique, convaincu "que c’est dans une société d’entraide qu’on s’en sort". Jean-Luc Mélenchon approuve les propos du président américain lors de sa visite en Pologne samedi 26 mars : "Joe Biden, dans cette circonstance, a intérêt à envoyer un avertissement ferme".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.