Présidentielle 2022 : la gauche apparaît très affaiblie à 15 mois du scrutin, selon notre sondage

Au mieux, le candidat de la gauche se retrouverait troisième, au coude-à-coude avec Xavier Bertrand, crédité de 14% à 16% des intentions de vote suivant les hypothèses. Sondage Ipsos- Sopra Steria, pour franceinfo et "L'Obs" publié mercredi.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg, Anne Hidalgo, Yannick Jadot. (AFP)

Selon un sondage Ipsos- Sopra Steria, pour franceinfo et L'Obs publié mercredi 3 février à 15 mois de l’élection présidentielle, une gauche divisée obtiendrait de très faibles scores si le vote avait lieu dimanche prochain. Dans aucun des scénarios testés, un candidat de gauche n'arrive au deuxième tour. Au mieux il se retrouve troisième au coude-à-coude avec Xavier Bertrand, crédité de 14% à 16% des intentions de vote suivant les hypothèses. Dans tous les cas, Emmanuel Macron et Marine Le Pen arrivent largement en tête avec environ 25% des intentions de vote.

Pas plus de 10% d'intentions de vote au 1er tour

Dans le détail, la gauche apparaît donc très affaiblie. Dans l'hypothèse d'une candidature à l'élection présidentielle du chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, de l'ancien ministre de l’Économie Arnaud Montebourg, de l'actuelle maire de Paris Anne Hidalgo et de l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot, aucun ne dépasse les 10% d'intentions de vote au 1er tour. Jean-Luc Mélenchon se situe à 9%, Anne Hidalgo 8%, Yannick Jadot 7% et Arnaud Montebourg 4%.

Made with Flourish

Une candidature unique du Parti socialiste et Europe Ecologie-Les-Verts change la donne. Soutenue par ces deux formations politiques, Anne Hidalgo recueillerait 16% des intentions de vote. Dans l'hypothèse d'un soutien de la candidature de Yannick Jadot, l'eurodéputé obtiendrait 17% des suffrages. Dans ces deux hypothèses, le candidat socialiste et écologiste atteint donc le même niveau d'intentions de vote que Xavier Bertrand.

Made with Flourish

Made with Flourish

François Hollande rejeté par les Français

L'ancien président de la République François Hollande est lui rejeté par les Français. En cas de candidature à l'élection présidentielle de 2022, il se voit crédité de seulement 6% des suffrages (dans l'hypothèse des candidatures à gauche de Jean-Luc Mélenchon, de Yannick Jadot et d'un candidat d'extrême gauche). 

De son côté, Arnaud Montebourg ne dispose pas de socle électoral. Selon Ipsos- Sopra Steria, l'ancien ministre de l'Économie est crédité de 4 à 4,5% des intentions de vote en fonction des hypothèses. Jean-Luc Mélenchon, lui, ne dépasse jamais les 10% d'intentions de vote. Il avait obtenu 19,58% des voix en 2017.

Ce sondage a été réalisé par Ipsos-Sopra Steria, via internet, les 27 et 28 janvier 2021 sur un échantillon de 1 000 personnes inscrites sur les listes électorales et constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.