Manifestations : le retour des casseroles

Des soutiens de la France insoumise ont manifesté ce samedi 30 septembre casseroles à la main. France 2 revient sur ce type de manifestation bruyante et pacifique.

France 2

Ils ne sont pas nombreux, jamais plus d'une trentaine. Mais à Caen (Calvados), Dijon (Côte-d'Or), Paris ou Poitiers (Vienne), leur nombre importe peu à leurs yeux, ils comptent sur leurs casseroles pour se faire entendre. C'est Jean-Luc Mélenchon qui, il y a une semaine, appelait à prolonger son mouvement de protestation. Ces manifestants, casseroles à la main, rappellent la campagne de François Fillon : à chaque meeting, des militants frappaient sur ces ustensiles de cuisine pour évoquer les casseroles, les affaires, qui poursuivaient le candidat à la présidentielle. Verbalisés à l'époque, les militants n'ont toujours pas payé leur amende.

Un phénomène historique et international

Le pouvoir est généralement démuni face à ce type de manifestation pacifique. En Argentine, les concerts de casserole symbolisaient les assiettes vides, au Chili, la droite puis la gauche se donnaient une image populaire en faisant du bruit. Mais à l'origine, ce type de manifestation est bien Français : dans les années 1830, cela symbolise l'outil de ceux qui n'avaient pas le droit de vote contre le roi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes manifestent contre la corruption, en tapant sur des casseroles, à Paris, le 19 février 2017. 
Des personnes manifestent contre la corruption, en tapant sur des casseroles, à Paris, le 19 février 2017.  (PIERRE GAUTHERON / HANS LUCAS / AFP)