Logement des élus : "Tout est bon pour déverser des seaux de boue" sur la France insoumise, dénonce le député Adrien Quatennens

Le député de la France insoumise Adrien Quatennens s'est insurgé, jeudi soir sur franceinfo, contre la polémique qui touche actuellement l'élue parisienne Danielle Simonnet, laquelle vit dans un appartement détenu par un bailleur social.

Le député La France insoumise Adrien Quatennens, le 12 septembre 2017, à Lille (Nord).
Le député La France insoumise Adrien Quatennens, le 12 septembre 2017, à Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le député Insoumis du Nord, Adrien Quatennens, a dénoncé, jeudi 26 octobre sur franceinfo, les attaques contre Danielle Simonnet. Selon Le Parisien, l'élue de La France insoumise au Conseil de Paris vit dans un appartement de 83 m2 loué 1 300 euros par mois au bailleur social Régie immobilière de la Ville de Paris. "Tout est bon pour venir nous déverser des seaux de boue", a estimé Adrien Quatennens, invité de Tout est politique qui y voit "une vile polémique pour attaquer La France insoumise".

franceinfo : Danielle Simonnet doit-elle déménager ?

Adrien Quatennens : Il y en a assez de ces accusations permanentes. Danielle Simonnet n'occupe pas un HLM, elle occupe un logement à loyer dit 'libre'. Elle paye 1 300 euros pour 80 mètres carrés. Il y en a assez de cette logique qui voudrait que tous les élus sont des nantis qui s'enrichissent. Il y a eu récemment un sondage montrant quels sont les revenus selon les groupes politiques. Je pense que nous n'avons pas à rougir de la situation. Il n'y a pas de sujet dans l'immédiat. Danielle Simonnet habite un logement de manière tout à fait légale. Elle ne cherche pas à s'enrichir. Finalement, c'est un peu la logique politique derrière cela : il s'agit toujours de salir la France insoumise.

Pour vous, les critiques sont donc injustifiées ?

Franchement, de quoi parle-t-on ? Vous pensez que Danielle Simonnet est une élue qui se vautre ? C'est une élue qui fait son travail de manière honorable. Je vois surtout que bizarrement cette polémique sort où se finit, par la force des choses, après celle de mon camarade Alexis Corbière. Il a subi toutes les velléités des journalistes pendant des semaines et des semaines, pour un HLM qu'il a finalement quitté, comme il l'avait dit pendant sa campagne. Voyez, moi j'en ai assez, parce que derrière cela je vois surtout la logique politique qui est à l'œuvre. La France insoumise gêne, il faut bien le dire, puisque nous sommes caractérisés comme les premiers opposants à "l'extrême marché" représenté par Emmanuel Macron. Et donc, tout est bon pour venir nous déverser des seaux de boue.

Danielle Simonnet se défend en disant qu'elle ne veut pas "enrichir un propriétaire privé". Qu'en pensez-vous ?

Il y a un vrai sujet, si vous voulez parler du logement. Parlons de la spéculation immobilière, parlons du logement privé, parlons des moyens dans le logement. Arrêtez de laisser entendre qu'une élue qui paie 80 m2, 1 300 euros... c'est quand même une somme ! En plus ce n'est pas un HLM... Il y a juste, encore une fois, une vile polémique pour attaquer La France insoumise. Je trouve cela tout à fait déplorable.