Le parquet de Paris ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo du youtubeur d'extrême droite Papacito

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, avait signalé au procureur de la République cette vidéo, qu'il avait qualifiée d'"appel au meurtre".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une vidéo de Papacito. (YOUTUBE)

Nouveau rebondissement dans l'affaire "Papacito". Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "provocation publique non suivie d'effet à la commission d'atteintes à la vie ou à l'intégrité des personnes", a appris franceinfo mercredi 9 juin. Elle fait suite à la diffusion d'une vidéo postée par le youtubeur et "influenceur" d'extrême droite Papacito, dans laquelle il met en scène le meurtre fictif d'un membre de La France insoumise. Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, avait signalé cette vidéo au procureur de la République, la qualifiant d'"appel au meurtre".

Des extraits de la vidéo, publiée dimanche et depuis retirée de YouTube, ont été largement relayés sur les réseaux sociaux. On pouvait entendre le youtubeur déclarer qu'"il y a 6% de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu'ils seront démunis s'il se passe quelque chose de pas prévu dans les années prochaines". Et ironiser : "Qu'est-ce qu'on peut faire pour ces gens-là ?". La vidéo avait été vivement dénoncée par La France insoumise. Fabien Roussel (PCF) avait également annoncé "saisir le procureur" car les communistes y étaient aussi désignés comme cibles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France insoumise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.