Fausses accusations contre Raquel Garrido et Alexis Corbière : le parquet ouvre une enquête pour "escroquerie"

Les deux députés LFI ont de leur côté déposé deux plaintes, dont une contre X pour "faux et usage de faux" et "usurpation d'identité". La semaine dernière, "Le Point" avait publié un article qui accusait indûment le couple d'avoir exploité une femme de ménage sans papiers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les députés LFI Alexis Corbière et Raquel Garrido, le 18 mai 2022 à Bobigny (Seine-Saint-Denis). (MAXPPP)

Une enquête a été ouverte mercredi pour "escroquerie" après la plainte du couple de députés La France insoumise Raquel Garrido et Alexis Corbière, mis en cause à tort dans un article du Point finalement retiré, a annoncé jeudi 30 juin le parquet de Paris, confirmant une information de BFMTV.

La semaine dernière, Le Point avait publié un article qui accusait indûment le couple d'avoir exploité une femme de ménage sans papiers, ce qu'il avait aussitôt démenti fermement : "Tout est faux", avaient protesté les députés. Fait très rare, l'article avait été retiré dès le lendemain du site du Point. Dans une adresse à ses lecteurs, le journal a admis, mardi, que l'article s'était "révélé faux" et "mensonger".

L'auteur de l'article dénonce une manipulation

Le Point a invoqué un "enfumage externe, d'abord" en écrivant : "des personnes ont vraisemblablement cherché à vendre une fausse histoire pour jeter le discrédit sur Raquel Garrido et Alexis Corbière". L'hebdomadaire a aussi expliqué que les captures d'écran des SMS prétendument échangés entre la fausse employée et Raquel Garrido, et publiées par le journaliste, "constituaient un montage grossier".

Dans le même temps, Le Point a ouvert une enquête interne. L'auteur de l'article, Aziz Zemouri, a été mis à pied et convoqué à un entretien préalable à un possible licenciement. Les deux députés avaient de leur côté déposé deux plaintes, dont une contre X pour "faux et usage de faux" et "usurpation d'identité".

Mardi, le journaliste Aziz Zemouri a pour sa part déposé plainte contre l'ex-député UDI Jean-Christophe Lagarde, adversaire de Raquel Garrido lors du second tour des dernière élections législatives, et un ex-policier. Aziz Zemouri affirme que ce dernier, "qui serait détaché auprès de la mairie de Drancy", dont la maire est l'épouse de Jean-Christophe Lagarde, l'avait contacté fin mai pour le mettre en contact avec une femme prétendant être la femme de ménage, non déclarée et sans papiers, du couple de députés LFI. Cette plainte à été jointe à l'enquête pour "escroquerie" ouverte par le parquet de Paris, a appris franceinfo auprès du parquet.

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France insoumise

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.