VIDEO. Enquête contre des dirigeants de LFI : "Il n'y a pas d'affaire", "tout est parfaitement légal" assure Alexis Corbière

Le "Canard enchaîné" révèle mercredi l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance" visant des dirigeants de La France insoumise, dont Jean-Luc Mélenchon.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Il n'y a pas d'affaire", "tout cela est parfaitement légal" assure mercredi 1er juillet sur franceinfo le député LFI Alexis Corbière, après la révélation par le Canard enchaîné de l'ouverture d'une enquête préliminaire pour "abus de confiance" visant des dirigeants de La France insoumise, dont Jean-Luc Mélenchon.

Cette enquête vise à vérifier les conditions dans lesquelles ils se sont acquittés des amendes et dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés dans l'affaire de la perquisition au siège du mouvement en 2018. "Quand vous êtes condamné au civil, ça peut être payé par un tiers", affirme Alexis Corbière. "A part la partie pénale que chaque personne concernée a payée de sa poche", "il est tout à fait normal que le mouvement La France insoumise soit venu à leur aide pour payer ces dommages et intérêts qui sont des frais d'avocats, etc.", poursuit le député.

"Normalement, une enquête préliminaire, ça se passe avec discrétion. Pourquoi ça sort dans la presse ?", s'interroge Alexis Corbière. "Que la presse soit plus informée que les gens concernés, je ne l'accepte pas", "aujourd'hui, vous avez une instrumentalisation de la justice et une utilisation parfois de la presse pour créer un halo de doute vis à vis des gens. Et ça ce n'est pas de la bonne justice", insiste le député LFI.

Alexis Corbière, invité de franceinfo, le 1er juillet 2020.
Alexis Corbière, invité de franceinfo, le 1er juillet 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)