Cet article date de plus de huit ans.

La Fête de l'Huma entre fronde et volonté de rassemblement

Comment converger contre la politique du gouvernement ? Réunis à la Fête de l'Huma à La Courneuve, écologistes, députés PS "frondeurs", "mélenchonistes" et communistes discutent d'un éventuel avenir en commun, même si on est encore très loin d’une union de la gauche organisée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Pour le secrétaire national du PCF Pierre Laurent, il faut "encourager tous ceux qui progressivement sont prêts à construire autre chose" © Maxppp)

Après l'arrivée tonitruante de Jérôme Kerviel samedi matin à la Fête de l'Humanité, l'heure était au débat, cet aprés-midi, avec les frondeurs du parti socialiste. Avec en filigrane, le vieux rêve d'union de la gauche. Au centre des discussions, la politique économique de François Hollande et de son Premier ministre Manuel Valls. C'est ce que redisait à la mi-journée sur France Info Christian Paul, le député PS de la Nièvre, à propos du vote de confiance mardi à l'Assemblée. "A un moment où l’on parle beaucoup de la poussée du Front national depuis les élections du printemps et même du retour de Nicolas Sarkozy, il est absolument indispensable de renouer le dialogue avec l’ensemble de la gauche. C’est notre responsabilité, il ne peut pas en être autrement. Il faut vraiment que le gouvernement, le Premier ministre singulièrement, accepte de dialoguer avec l’ensemble de sa majorité et avec l’ensemble de la gauche ", insiste-t-il.

 

Christian Paul sur Manuel Valls : "On ne peut pas avoir raison tout seul. Dans une période comme celle-là, l’enfermement est la pire des solutions".
écouter

 

A cette édition 2014 de la fête de l’Humanité, on ne croisera donc pas de ministres du gouvernement mais une dizaine de frondeurs PS, comme Christian Paul, opposés à la politique économique du gouvernement. Des voix qui se rassemblent ce week-end au côté de celles de Jean-Luc Mélenchon, de l’ex ministre verte Cécile Duflot, ou encore de la patronne d’EELV Emmanuel Cosse qui ont aussi fait le déplacement à La Courneuve. Pour le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, c’est le signe qu’une dynamique est en marche. "Il y a des frondeurs qui s’installent dans la contestation de cette politique. Il y a les écologistes qui étaient dans le gouvernement et qui n’y sont plus. Toutes ces forces ne disent pas exactement  ce que je dis, ne vont pas, pour certaines d’entre elles, aussi loin que je le souhaiterais, mais ce n’est pas une raison pour se dire qu’il n’y a rien à faire" , explique-t-il.

Pierre Laurent : "Moi je veux encourager tous ceux qui progressivement sont prêts à construire autre chose"
écouter

 

Tenter un rapprochement pour une gauche unie, une gauche capable de porter une alternative crédible au pouvoir socialiste en place ? On en est encore loin. "Je ne cherche pas une alternative à la gauche de la gauche, je cherche des alternatives dans la politique qui est menée et qui aujourd’hui n’a pas d’effet sur l’économie ", précise le frondeur Christian Paul. Mais une chose est sûre, les forces de gauche hostiles à la politique du gouvernement sont majoritaires ce week-end à La Courneuve. C’est le message adressé au gouvernement à quelques jours d’un vote de confiance à haut risque pour Manuel Valls.

REPORTAGE - Nasser Madji | Le vieux rêve d'union de la gauche ravivé à la Fête de l'Humanité
écouter

►►►A LIRE AUSSI |  Kerviel tombe dans les bras de Mélenchon à la fête de l'Huma

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.