VIDEO. Et si l’usage du vélo était multiplié par quatre en 2024 ?

Multiplier l’usage du vélo par quatre d’ici à 2024… Utopie ? Pour Jérémie Almosini, membre de l’Ademe, cela est possible. Et c’est même très simple.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jérémie Almosini, membre de l’Ademe aimerait que l’usage du vélo soit multiplié par quatre d’ici à 2024. Il a trois propositions très simples à appliquer…

Tout d’abord, il faudrait davantage de pistes cyclables et qui "soient continues, sans ruptures". Puis, il estime qu’un soutien financier de la part des entreprises serait un bon moyen d’inciter à l’usage de ce moyen de locomotion. En effet, une indemnité kilométrique pourrait encourager l’utilisation du vélo. Par exemple, l’entreprise pourrait enlever une partie des charges financières du vélo. Enfin, Jérémie Almosini estime qu’il serait probant de booster l’usage du vélo électrique grâce à une aide à l’achat. In fine, cela coûterait 200 millions d’euros par an.

C’est beaucoup moins cher que de développer du linéaire routier, une nouvelle ligne de train, une nouvelle ligne de bus

Jérémie Almosini

Membre de l'Ademe

Bilan ? "C’est une solution efficace, peu chère, qui apporte des bénéfices multiples pour la collectivité dans son ensemble", conclut ce membre de l’Ademe. 

VIDEO. Et si l’usage du vélo était multiplié par quatre en 2024 ?
VIDEO. Et si l’usage du vélo était multiplié par quatre en 2024 ? (BRUT)