Cet article date de plus de dix ans.

La Banque publique d'investissement dotée de 40 milliards d'euros

Le Premier ministre a annoncé mercredi que la Banque publique d'investissement (BPI) disposera d'une capacité de financement de 40 milliards d'euros au total. Elle devrait être dirigée par le numéro deux de Cap Gemini, Nicolas Dufourcq. Le patron de la Caisse des dépôts et consignation, Jean-Pierre Jouyet, a lui été nommé à sa présidence.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Guillaume Clément Maxppp)

Premier
des 60
engagements de François Hollande
, les
contours de la
future Banque publique d'investissement (BPI)
 se précisent.

À l'issue du Conseil des ministres mercredi, où le projet de loi a été examiné, le
Premier ministre a confirmé la nomination de Jean-Pierre Jouyet, patron de
la Caisse des dépôts et consignation (CDC), à la tête de la banque chargée
de financer les PME et les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Anne Lauvergeon écartée

Jean-Marc Ayrault a également
indiqué que le numéro deux de Cap Gemini Nicolas Dufourcq assurera une mission
de "préfiguration " de la direction générale de la BPI. "Je dis
bien préfiguration parce qu'on n'est pas au stade de la nomination, puisque
cette nomination ne pourra intervenir qu'après l'avis des commissions
parlementaires
", a
précisé Jean-Marc Ayrault. Selon une source gourvernementale, il sera bien nommé directeur général. "Monsieur Dufourcq a vocation évidemment à diriger " la BPI, a confirmé le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

Cette annonce semble écarter l'ancienne patronne
d'Areva, Anne Lauvergeon, qui faisait pourtant figure de favorite pour occuper
ce poste.

Une puissance de frappe de 40 milliards d'euros

Par ailleurs, le Premier
ministre a indiqué que la BPI sera dotée de 20 milliards d'euros
de fonds propres et d'une capacité de financement de 40
milliards d'euros au total. "Cela donne une capacité de 20 milliards d'euros en prêts, 12 milliards d'euros de capacité en garanties, 10 milliards d'euros de capacité d'investissement en fonds propres sur le quinquennat ", a détaillé Pierre Moscovici.

"Les missions de la banque, ce sera bien sûr de faire des prêts mais c'est aussi d'accompagner tout au long de leur vie et de leur développement chacune des entreprises, de les aider à l'export, de les soutenir à l'innovation et de favoriser partout la transition énergétique ", a déclaré Jean-Marc Ayrault. 

La BPI devrait être détenue à 50% par l'Etat français et à 50% par la Caisse des dépôts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.