Cet article date de plus de dix ans.

L'UMP lance une pétition contre le droit de vote des étrangers

Jean-François Copé a annoncé que l'UMP allait lancer une pétition nationale afin "d'appeler les Françaises et les Français à faire connaître directement leur opposition" au droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales. Une promesse de campagne de François Hollande.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Philippe Wojazer Reuters)

Le débat sur le droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales est lancé. Jean-Marc Ayrault a annoncé ce mercredi qu'il allait faire préparer un projet de loi sur le sujet "pour l'année prochaine" . La réponse de l'UMP ne s'est pas faite attendre.

Lors de son point presse hebdomadaire, le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé que le parti d'opposition allait lancer une pétition nationale sur le sujet. Le parti veut "appeler les Françaises et les Français à faire connaître directement leur opposition à l'introduction de cette mesure". 

Exigence d'un référendum

Selon le député-maire de Meaux, cette proposition a été émise par plusieurs membres du bureau politique et acceptée à l'unanimité. Pour Jean-François Copé,  "cette démarche de
notre part est une manière aussi de rappeler qu'il y a un parcours
d'intégration à accomplir, que chacun de celles et ceux qui sont étrangers non
communautaires sur notre territoire peuvent engager un processus de naturalisation
et ainsi d'accession à la nationalité française et dès lors à l'ensemble des
droits et devoirs afférents."

Par ailleurs, Jean-François Copé a de nouveau réclamé un référendum sur cette question sur le gouvernement décide "bel et bien de légiférer" . "Il est capital que le peuple français se prononce", a estimé le secrétaire général de l'UMP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.