Cet article date de plus d'onze ans.

L'ex-premier ministre a mis en garde jeudi contre "un triple coup de bambou" au lendemain des régionales

Laurent Fabius participait à un banquet républicain organisé à Rouen pour soutenir la liste du PS conduite par le président sortant de la Haute-Normandie, Alain Le Vern.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Laurent Fabius et Martine Aubry à Elbeuf (Seine-Maritime) le 2 février 2010 (AFP - ROBERT FRANCOIS)

Laurent Fabius participait à un banquet républicain organisé à Rouen pour soutenir la liste du PS conduite par le président sortant de la Haute-Normandie, Alain Le Vern.

"Dès après les élections régionales, le gouvernement Sarkozy-Fillon prépare un triple coup de bambou", a-t-il déclaré.

Sur le plan social vont intervenir "les licenciements aujourd'hui différés, la précarisation de la Fonction publique et la remise en cause des retraites", a estimé le député socialiste de Seine-Maritime.

Sur le plan fiscal, il craint "la nouvelle taxe carbone et plusieurs prélèvements supplémentaires". Enfin, côté territoires, il dénonce "la suppression des conseillers régionaux et le nouveau mode de scrutin antidémocratique" dans le cadre du projet de réforme des collectivités qui a commencé à être examiné par le Sénat.

Ce nouveau mode de scrutin prévoit l'élection dès 2014 au scrutin uninominal à un tour de conseillers territoriaux qui siègeraient à la fois dans les conseils généraux et les conseils régionaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.