Cet article date de plus de dix ans.

L'Assemblée nationale versera 125.000 euros par mois au R-UMP

L'Assemblée nationale versera au Rassemblement-UMP une dotation mensuelle pour son fonctionnement de près de 125.000 euros (124.491 euros). Le nouveau groupe parlementaire créé par François Fillon est désormais indépendant financièrement.
Article rédigé par Rémi Ink
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Maxppp)

C'est le prix de la scission parlementaire de l'UMP. Comme chaque groupe parlementaire, le R-UMP, créé par François Fillon, recevra la somme forfaitaire mensuelle de 45.724 euros.

Le R-UMP, troisième groupe de l'Assemblée, bénéficiera ainsi du même avantage que les deux premiers groupes, le PS et l'UMP, qui, outre la dotation forfaitaire, reçoivent un peu plus de 1.000 euros (1.079 euros) par député. Soit un total pour l'ensemble du groupe R-UMP de 124.491 euros par mois. Environ 1,5 million d'euros par an.

Une facture supplémentaire pour l'Assemblée

La création d'un groupe parlementaire n'est pas sans conséquence. Si le groupe perdure, la facture annuelle supplémentaire (la dotation du groupe parlementaire) s'élève à 564.000 euros. Et c'est l'Assemblée qui paye... Et donc le contribuable.

"Dans une période où l'argent public est rare ", cette charge supplémentaire "sera gagée par de nouvelles économies budgétaires d'un montant strictement équivalent ", a indiqué Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale. 

Neuf millions d'euros par an

Tout compris, le groupe socialiste, fort de ses 296 membres et apparentés, reçoit un peu plus de 350.000 euros par mois (4,2 millions par an) et le groupe UMP, réduit à 121 députés après la scission, près de 180.000 euros (2,1 millions annuels).

Les quatre autres groupes de l'Assemblée, nettement moins nombreux, n'ont droit qu'à la dotation forfaitaire, de 56.000 euros par mois pour l'UDI, quatrième groupe, et de 45.724 euros pour les trois autres (écologistes, radicaux de gauche, Front de Gauche).

Au total, l'Assemblée alloue une enveloppe annuelle d'un peu de plus de neuf millions d'euros aux groupes parlementaires. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.